Cossonay, 80 ans du club de basket.

11 Juin 2018

Ils ont du chien à Basket-Ville !

L’histoire débute en décembre 1891 au Springfield College, dans l’État du Massachusetts. Lors d’une journée de pluie, le docteur James Naismith, professeur d’éducation physique, imagine un sport d’intérieur pour maintenir la condition physique de ses élèves durant les longs hivers de la NouvelleAngleterre. C’est la naissance du basketball, un sport qui deviendra rapidement populaire en Amérique du Nord. Il faudra attendre 1932 pour voir la création à Genève de la FIBA, la Fédération Internationale de Basketball Amateur, une institution qui aidera à faire du basket un sport olympique en 1936. Deux ans plus tard voyait le jour à Cossonay le CAC, le Club Athlétique de Cossonay, l’un des premiers clubs vaudois hors Lausanne. C’était le8 septembre 1938, il y a de cela 80 ans cette année.

Deux concours organisés

Samedi 2 juin, le club avait donc décidé de marquer le passage en organisant une journée de festivités. Il y en avait pour tous, jeunes, moins jeunes, sportifs ou non. Il y eut pour débuter la journée des démonstrations sur les terrains en tartan du Pré-auxMoines, permettant d’en apprendre plus sur ce sport.

Il y avait bien sûr de quoi se restaurer et se désaltérer à l’ombre de la CossArena, car il faisait bien chaud sous ce magnifique soleil.

Puis en début d’après-midi, les plus compétitifs purent se mesurer lors de deux concours. Une quarantaine de participants prirent part au premier, un concours d’adresse générale, qui proposait un parcours fait de slaloms en dribble, de passe avec rebond et de différentes positions de shoot. Puis ils furent une bonne cinquantaine à mesurer leur adresse à trois points.

Un génial match de gala

Vint enfin le plat de résistance, un match de gala opposant une sélection de joueurs suisses à une équipe de joueurs étrangers – principalement américains – évoluant en Suisse. Les joueurs s’en donnèrent à cœur joie, pour le plus grand plaisir de quelque 400 personnes dans le public de la salle du PAM. Puis la journée se termina par un repas, durant lequel 120 convives admirèrent les fanions et trophées remportés par le club tout au long de sa glorieuse histoire.

Nous ne pouvons qu’ajouter: longue vie au BBC!

TEXTE ET PHOTOS STÉPHANE RAYNAUD