La Sarraz et environs – De jeunes motivés – voyage d’entraide en Guinée

La Sarraz et environs – De jeunes motivés – voyage d’entraide en Guinée
08 Juil 2018

«Rêver seul ne reste qu’un rêve. Rêver ensemble devient la réalité».

Le groupe de jeunes de La Sarraz et environs a fait sienne cette phrase de John Lennon. Le projet de voyage d’entraide dont ses participants rêvaient depuis deux ans s’est concrétisé. Accompagnés de deux adultes, onze jeunes de 16 et 17 ans embarqueront le 29 juillet à Cointrin pour trois semaines en Guinée Conakry. Ils se sont retrouvés ce week-end, sur la colline du Mormont, pour préparer ensemble les derniers détails du voyage.

Confort minimum

«L’objectif de ce week-end était de passer du groupe à l’équipe, raconte Sharma Bird. On a fait des jeux pour apprendre à mieux se connaître, à se faire confiance.» Cette entente est essentielle car leur voyage n’aura rien d’un séjour touristique. Encadrés par l’organisation Nouvelle Planète, les jeunes participeront à la mise en place d’une unité de transformation de manioc. Ils devront apprendre à vivre avec des conditions de confort minimum dans un petit village, situé à 160 km de Conakry, sans eau ni électricité. Le climat sera aussi difficile, en pleine saison des pluies.

Ce manque de confort n’est pourtant pas un souci pour les participants. «Au contraire, on se réjouit de sortir de notre zone de confort occidental, de découvrir autre chose, souligne Nathan Valiquer. Nos principales inquiétudes sont liées aux maladies et au contact avec la population locale. On a peur de ne pas arriver à se mélanger avec les habitants du village. Nous voulons vivre des moments forts de partage avec eux. »

Plusieurs activités, dont un tournoi de football, sont ainsi prévues avec les femmes et les enfants du village. Le groupe de jeunes a aussi préparé une «soirée suisse» et il se réjouit de découvrir la «soirée balle poussière», proposée par les Guinéens. Pour mieux comprendre la population locale, les adolescents ont aussi rencontré un Guinéen, établi en Suisse. «Il nous a rassurés en nous expliquant que cette zone de la Guinée était sûre, sans conflit, raconte Marion Rottet. Il nous a aussi parlé de l’histoire et des coutumes de cette région. Et comme la langue officielle est le français, les contacts seront facilités».

Nouvelle Planète s’occupant de l’organisation du voyage, les deux  accompagnants adultes – Alain Valiquer et Catherine Bird – auront essentiellement un rôle de soutien. Ils seront assistés, si nécessaire, depuis la Suisse par Rebekah Della Casa. «On avait envie d’aider les jeunes à se responsabiliser en organisant un grand projet», raconte Alain Valiquer. Les adultes ont ainsi soutenu les adolescents lors de la récolte de fonds. Seuls quelques mois ont été nécessaires pour réunir les 30’000 francs inscrits au budget (coût du voyage et participation financière au projet d’unité de manioc). Le groupe de jeunes a organisé un souper de soutien, proposé des services et vendu des objets. Il a aussi reçu 15’000.- de dons, dont 9’500.- provenant de l’église réformée (fonds destinés aux projets en lien avec la jeunesse) et 4’500.- de diverses origines, notamment les communes de la paroisse.

Grandir ensemble

À moins d’un mois du départ, les participants peinent encore à réaliser que leur rêve est sur le point de se concrétiser. «Ce voyage va nous faire grandir ensemble, se réjouit Sharma Bird. J’espère être triste au moment de quitter la Guinée.»

Laurence Künzi