Mex – L’Auberge Au Mai renaîtra

Mex – L’Auberge Au Mai renaîtra
14 Juil 2018

Lundi 9 juillet le Conseil général de Mex, réuni en la salle villageoise, avait à se prononcer sur une importante demande de crédit de construction de 5,82 millions de francs pour la transformation de l’auberge communale Au Mai. Et c’est Dominique Dubois, la toute nouvelle présidente, fraîchement élue, qui a hérité de ce «gros morceau », comme baptême du feu!

Au final, cette demande a été courageusement acceptée par un peu plus de 60% de l’assemblée délibérante (35 oui, 20 non et deux abstentions). Le syndic Grégory Wyss a chaleureusement  remercié les conseillers(-ères) pour leur confiance en ce projet. Il y a de quoi, car pour ce village de 714 habitants, cette rénovation est aussi ambitieuse… qu’attendue, car le restaurant actuel est  fermé depuis plus d’un an et le bâtiment, vétuste, nécessite une totale refonte. D’ailleurs, si le terme de rénovation a été employé dans le préavis, il semble qu’on s’avance plutôt vers une démolition de l’ouvrage pour en reconstruire un neuf (ce qui permettra par ailleurs l’économie non négligeable de CHF 250’000.-).

Début des travaux en octobre

Après l’acceptation du Conseil, la prochaine étape va arriver très vite avec la mise à l’enquête pour des travaux qui débuteront en octobre et se prolongeront tout au long de l’année prochaine.  L’ouverture de la nouvelle auberge communale est espérée pour la fin 2019. Dans ce bâtiment, la distribution des locaux sera la suivante. Au rez-de-chaussée, 310 m2 de surface utile seront dédiés au café-restaurant comprenant deux salles à manger (de 32 et 36 places); une salle de café et une véranda pouvant recevoir 32 clients; une cuisine professionnelle équipée de 60 m2 et des locaux  de service. De plus, il est prévu une terrasse de plus de 100 m2 sur deux paliers.

Le premier étage sera dédié quant à lui à une crèche-garderie de 22 places (200 m2) avec une place de jeux créée dans la cour. Dans les combles et sur-combles seront construits un appartement  de 4,5 pièces en duplex, deux studios en duplex, un studio et trois chambres d’hôtes.

Si le projet a été jugé «cohérent» par les deux commissions chargées de l’étudier, il était en revanche qualifié de «trop cher» par la Commission de gestion-finances, qui proposait un renvoi à la Municipalité. Selon cette dernière, les recettes et les dépenses ne s’équilibrent pas «donc le budget communal en sera affecté avec peut-être un ou deux points d’impôts supplémentaires uniquement pour cela».

De surcroît, la Commission s’est inquiétée du futur relèvement de quatre millions de francs du plafond d’endettement de la Commune (qui est établi actuellement à 20 millions). Mais ce point là a été modéré par le syndic, qui a expliqué que la Commune, après demande au service cantonal compétent, possède les ressources et la solidité nécessaires pour assumer un relèvement de sa dette.

Fermeture de service postal

Lorsque s’est ouvert le débat, la discussion fut soutenue, mais cependant on n’a pas constaté la présence d’un bloc pour et d’un bloc contre. On percevait au contraire que les échanges des uns et des autres apportaient de l’eau… à l’auberge! Ainsi, la Municipalité a entendu les voix «plus frileuses» et a indiqué qu’elle fera son maximum pour que les coûts finaux correspondent à l’estimation générale donnée lundi soir. Par ailleurs, dans les autres points abordés lors de cette séance, le syndic a annoncé qu’il avait appris le jour même la fermeture de l’établissement «Au P’tit Caf & Plus» à Villars-Ste-Croix au 31 juillet prochain. Cet établissement fournissait une partie du service postal aux habitants de Mex. Du coup ceux-ci, dès le mois d’août, devront se rendre uniquement à Bussigny. Si la commune de Villars-Ste-Croix ne trouve pas de solution de reprise de cet établissement, une possibilité de deuxième service postal pourrait être envisagée avec la commune de Sullens.

Nouvelle secrétaire

Lundi soir, une nouvelle secrétaire du Conseil général, Brigitte Beuchat a été élue. Elle est par ailleurs déjà secrétaire municipale. Une suppléante au Bureau du Conseil général a aussi été élue, en la personne de sa fille, Reshma Beuchat.

Pascal Pellegrino