Daillens – Soirée du don de la Cool’Hisse – Un goût des années 1970

Daillens – Soirée du don de la Cool’Hisse – Un goût des années 1970
13 Avr 2019

Les 5 et 6 avril derniers à Daillens, l’association la Cool’Hisse organisait sa «Soirée du don» annuelle au profit d’associations caritatives de la région.

Depuis plusieurs années, pour animer le repas entièrement cuisiné par ses soins, elle fait appel à la troupe de comédiens Rêves en Stock à Chardonne, spécialisée dans les soirées «Meurtres et mystères» (spectacle interactif qui se déroule de l’apéritif au dessert).

Anniversaire de Marilyn

Cette fois-ci, les convives sont projetés dans une réception d’automne 1972 où l’on célèbre les dix ans du décès de Marilyn Monroe. Dès son arrivée, chacun se voit attribué un nom de personnage par les comédiens et se retrouve alors dans la peau d’un journaliste, d’un photographe, d’un acteur ou d’un metteur en scène de l’époque. L’apéritif est servi dans le hall; l’occasion pour les comédiens de poser le décor et d’emmener les participants, attentifs et ravis, dans un jeu de rôles collectif. Puis, les convives pénètrent dans la salle, soigneusement décorée sur le thème de la soirée par La Cool’Hisse et rejoignent leur table. Le spectacle peut commencer.

«Ces soirées sont très sympas.» témoigne Rosine de Daillens. «On vient tous les ans depuis qu’elles sont organisées dans le village». Arlette, employée dans une pharmacie d’Echallens, est accompagnée de ses collègues de travail. Leurs employeurs avaient choisi d’organiser une soirée d’entreprise ici: «C’est un moyen original convivial de passer du bon temps ensemble.» Après l’animation, on procède à la remise des dons. Cette année, les bénéficiaires sont La Maraude à Lausanne, œuvrant pour les sans-abri (maraudelausanne.wordpress.com) et Roxane-Enfants Papillons, qui soutient la famille de Roxane atteinte d’une maladie orpheline caractérisée par une extrême fragilité de la peau et des muqueuses (www.association-roxane.ch).

Bénévoles recherchés

Au total près de cent quarante personnes s’étaient inscrites. Quentin Margot, président de la Cool’Hisse, tient à souligner l’implication de ses bénévoles: «Ces deux soirs, nous étions une quinzaine pour décorer, mettre en place, cuisiner, servir… C’est beaucoup de travail mais nous prenons plaisir à le faire.» Il ajoute cependant: « La relève peine à venir, pourtant l’équipe serait ravie d’accueillir de nouvelles personnes.»

Alors, envie de rejoindre une association dynamique spécialisée dans les manifestations socio-culturelles de la région et à l’origine du Venoge Festival? Renseignez-vous sur: www.coolhisse.ch.

Texte et photos Nathalie Martin