Gollion – Cabaret Théâtre du Coin

10 Mai 2019

Sourires en coin jusqu’au 25 mai

Pour la dernière fois le Théâtre de Gollion, rebaptisé Théâtre du Coin, foule les planches du cabaret-théâtre sis dans l’ancienne grande salle du village. En effet, le bâtiment devant être démoli, la troupe s’adapte en changeant de nom et proposera ses spectacles de manière itinérante dans le futur.

Depuis sa création en 1981, la troupe a connu de nombreux changements en son sein et depuis 2013 se sont six comédiens qui, chaque année, proposent un spectacle écrit et scénarisé par leurs soins. Pour «Le canard à 10 coins», Sandrine Marro, Julien Choplin, Kevin Hänni, Jacques Laventure et Valérie Monnin multiplient les rôles dans un spectacle sans fil rouge, désopilant et qui ne recule devant rien.

Deux heures de rires

De nombreuses représentations ayant encore lieu, il serait dommage de trop en dévoiler mais les amateurs d’absurde peuvent réserver leurs places sans hésiter, car c’est une succession de scènes plus insolites les unes que les autres que le spectateur va découvrir dans ce spectacle humoristique de près de deux heures.

Les personnages sont nombreux et authentiques, l’on se laisse autant convaincre par une discussion de bar entre Dieu, Zeus et Odin que par les complaintes existentielles d’un doudou, d’une couche culotte et d’une lolette. Ces exemples pour décrire l’imagination fertile et sans limite de ces artistes.

Si le décor demeure assez minimaliste au fil de scènes, il n’en est rien des costumes qui à eux seuls valent le déplacement! Des animaux, des objets insolites, de la magie, de la danse, chacune des scènes nous emmène dans un univers particulier, savamment mis en scène et totalement crédible, même lorsqu’une grenouille s’adresse à un lapin qui porte un casque de vélo.

À voir encore jusqu’au 25 mai

De l’esprit, de la dérision, une dose de cynisme et surtout une grande envie de s’amuser ensemble, c’est les ingrédients qui font de ce spectacle une véritable expérience. Ce spectacle ne se décrit pas, il se vit et c’est parce que les comédiens assument tous leurs rôles de manière si naturelle que l’on se laisse transporter et que ces deux heures de rire semblent ne durer qu’un instant.

Besoin d’évasion? Jusqu’au 25 mai, courez à Gollion pour profiter de cette magnifique salle et de cette ambiance de cabaret-théâtre. Vous pourrez y déguster les produits du coin avant, pendant et après la représentation et passer une soirée sympathique et qui fait du bien!

Texte et photos Tatyana Laffely