1789, prise de la Bastille. 2018, crise de la pastille !

1789, prise de la Bastille. 2018, crise de la pastille !
26 Oct 2018

Chers abonnées et chers abonnés au Journal de la Région de Cossonay, Le titre de cet article en forme de boutade est loin de décrire notre sentiment lorsque nous avons appris cette affaire des pastilles oranges collées sur certaines boîtes aux lettres à Cossonay. Notre première réaction a été la stupéfaction, car nous ne pouvions penser que notre journal était lié à cette pratique, puisque nous n’avions reçu aucune information à ce sujet.

Puis nous avons contacté en vain la société Epsilon S.A., alors nouvellement en charge de la distribution du courrier à Cossonay. Il a fallu un article dans «La Côte» signé par notre consoeur Samantha Lunder, qui a contacté elle aussi cette société en parallèle, pour que nous apprenions le fin mot de cette histoire. Un comble! Car effectivement, ces pastilles oranges ont été placées pour la distribution de notre hebdomadaire. À aucun moment nous n’avons été informés de la chose. Ni nous, ni vous, chers abonné(e)s

Voici la réaction de Bruno Collentier, éditeur délégué du Journal de la Région de Cossonay:

«Cette affaire est bien ennuyeuse. Elle révèle plusieurs dysfonctionnements et elle reflète encore une fois un manque total d’anticipation et d’information. En tant qu’éditeur nous ne sommes informés de rien et nous subissons le courroux de nos lecteurs, qui ont bien raison de ne pas être contents des méthodes utilisées. Coller des pastilles sur les boîtes aux lettres, sans information et accord préalable, c’est une grave erreur de la Poste et de sa filiale à 100% Epsilon et cela engage malheureusement la responsabilité de l’éditeur.»

Cette affaire, vous vous en doutez, n’est pas restéee sans conséquence. Une réunion a eu lieu le 17 octobre dernier avec des responsables de La Poste. Cette réunion a notamment abouti à la rédaction du courrier d’excuses ci-dessous. Mieux vaut tard que jamais, selon l’expression consacrée.

En remerciant du fond du coeur nos abonnées et nos abonnés, ainsi que nos lectrices et lecteurs pour leur fidélité à notre journal et en espérant que vous ne nous tiendrez pas rigueur de ce pataquès dont l’entière responsabilité revient à La Poste, je vous transmets mes plus chaleureuses salutations.

Pascal Pellegrino, rédacteur en chef

 

LA LETTRE D’EXCUSES DE L’OFFICE DE DISTRIBUTION DE LA POSTE À PENTHALAZ

Chers abonnées et chers abonnés au Journal de la Région de Cossonay,

Vous avez été nombreux à réagir après avoir vu fleurir des pastilles oranges sur certaines boîtes aux lettres en ville de Cossonay. Celles-ci ont été apposées par notre partenaire de distribution Epsilon S.A. qui avait repris, à titre d’essai, la distribution de tous les quotidiens ainsi qu’aux abonnés du Journal de la Région de Cossonay.

Nous avons malheureusement totalement sous-estimé l’importance d’en informer au préalable l’éditeur et les destinataires. Nous le regrettons vivement et vous prions de bien vouloir nous en excuser. Ce projet pilote visait initialement à permettre à tous les abonnés de recevoir leur quotidien et/ou le Journal de la Région de Cossonay plus tôt dans la matinée. En effet, avec la baisse constante du courrier physique, nos tournées s’allongent pour compenser la baisse du trafic postal et il devient de plus en plus difficile pour nos facteurs de desservir tous leurs clients avant la mijournée. Un partenariat avec la société Epsilon, spécialiste de ce genre de mandat, nous paraissait donc être une bonne alternative.

Devant les difficultés rencontrées, la distribution de tous les exemplaires des éditions mensuelles tous ménages du Journal de la Région de Cossonay a été reprise entièrement dès le 12 octobre 2018 par les facteurs de l’office de distribution de Penthalaz comme précédemment. Nous sommes désolés des désagréments et inquiétudes qui ont été générés par cet essai et vous assurons que nous mettons tout en oeuvre afin de regagner votre confiance et celle de l’éditeur.

POSTE CH S.A. POSTMAIL – OFFICE DE DISTRIBUTION DE PENTHALAZ, A.-H. CHABLOZ
RESPONSABLE DE LA RÉGION DISTRIBUTION RENENS VD