Cossonay – Théâtre du Pré-aux-Moines. Les multiples talents de Lambiel

Cossonay – Théâtre du Pré-aux-Moines. Les multiples talents de Lambiel
28 Fév 2020

Multiple. Yann Lambiel ne pouvait trouver meilleur titre pour sa nouvelle aventure sur scène. «Nous sommes tous multiples… multitâche, multifonction et multilingue à essayer de trouver notre place dans une société multiculturelle, multiforme et multipartite faisant la part belle au multimédia, au multiplex, au multidimensionnel et à la multipropriété. On pourrait bien s’y perdre », confie l’imitateur vedette alors qu’avait lieu hier la première de son tout nouveau spectacle en solo au Théâtre du Pré-aux-Moines, un théâtre qui se joue à guichets fermés pour les représentations de ce soir vendredi 28 février et demain samedi 29 février à Cossonay.

D’ailleurs, l’artiste valaisan établi dans le canton de Vaud affiche déjà pas mal de mentions «complet» sur les futures dates de sa tournée. Regardez sur son site www.yannlambiel.ch si vous désirez réserver vos places pour une prochaine représentation.

Petite interview avec Yann

Pour ce retour sur scène en solo, Yann Lambiel croque l’actualité helvétique et internationale, le tout dans un show complet avec un guitariste en live.

Yann Lambiel, cette petite interview a été réalisée mardi soir. Comme nos délais d’impression font qu’elle paraît au lendemain de votre première au Théâtre du PAM, pouvez-vous nous dire comment ça s’est passé hier jeudi?

Yann Lambiel: Génial! Un triomphe! Les gens debout qui hurlaient! (rires) Enfin j’espère que ça c’est passé comme ça, car on a bossé à fond pour créer ce nouveau spectacle et donner du plaisir aux spectateurs.

C’est votre quatrième création ici au Théâtre de Cossonay. Une vraie histoire d’amour!

– Oui je suis abonné au PAM. J’y viens parce que Phil Collins était venu répéter deux semaines dans ce théâtre avec Genesis en 2007… Plus sérieusement, l’accueil est super bien et c’est un théâtre parfait, excellent pour y établir une résidence en vue de préparer un spectacle. La proximité avec le public est aussi un élément motivant. S’il y a une histoire d’amour qui dure, c’est bien celle avec le public du PAM!

Dans «Multiple», que faites-vous s’il fallait ne l’indiquer que par des verbes?

– Chanter, jouer d’un instrument, jouer la comédie, performer, s’amuser, danser, rire, caricaturer notre société, ramper(!), sauter, crier, pleurer… bref délirer et passer un bon moment avec les spectateurs!

On entendra de nouvelles voix parmi les 80 de votre répertoire?

– Absolument, il y aura Philippe Revaz (RTS-19h30), Philippe Etchebest (Top Chef), Ignazio Cassis, Guy Parmelin, Alain Berset, Wawrinka, Nathanael Rochat, Yann Marguet, Aliose,… Et bien sûr des voix fétiches comme Daniel Brélaz entre autres.

Pour en revenir à hier, juste avant de monter sur scène, vous aviez le trac?

– Honnêtement, je ne pense pas. Je suis d’un naturel bileux, mais je fais en sorte que ça se ne voie pas trop. Surtout, pour dire vrai, je suis entouré d’une équipe géniale et ça, ça vous rassure drôlement son homme!

Pascal Pellegrino