Montricher, Pied du Jura Expo renonce pour 2021

Montricher, Pied du Jura Expo renonce pour 2021
21 Nov 2020

Après une annulation quasi «à la dernière minute » trois semaines avant l’édition du 2 au 5 avril 2020 (semiconfinement oblige), Pied du Jura Expo doit renoncer également à son édition 2021. C’est la décision prise la semaine passée par le comité de ce sympathique comptoir régional qui investit traditionnellement la Cantine des Ages à Montricher au début d’avril.

« Enorme déception »

«Cette décision, nous l’avons prise la mort dans l’âme et c’est une énorme déception pour nous, confie la présidente Laurence Peytregnet. D’autant plus qu’il s’agissait de la trentième et que le comité avait redoublé d’énergie pour faire de cette édition anniversaire un magnifique moment. Deux annulations à assumer à quelques mois de distance, pour une équipe d’organisation composée de bénévoles, c’est dur. Cela dit, au vu de l’incertitude qui règne encore au niveau sanitaire, c’était la seule décision à prendre. En 2020, l’annulation étant intervenue juste avant la manifestation, on a perdu 12’000 francs de frais déjà engagés. On n’a reçu aucune aide et nous avons dû faire face à cette dépense avec la caisse de l’Expo. Dès lors, on ne pouvait pas se permettre de perdre une nouvelle fois un tel montant.»

La mise sur pied… du Jura Expo débute en septembre, les exposant s’inscrivent en novembre-décembre et le mois de janvier est décisif afin de mettre en place l’organisation. Dès lors, dans cette situation incertaine, le comité ne pouvait pas miser sur l’éventualité de l’arrivée d’un vaccin contre le Covid à cette période. Il était trop tard. «Mais regardons les choses positivement: cette double annulation nous donne encore plus de motivation pour fêter notre 30e anniversaire sans masques de protection en 2022», ajoute la présidente.

Sondage effectué

Avant de prendre sa décision, le comité a sondé les 55 exposants, qui n’étaient pas très chauds. D’une part, étant donné la peur liée à une contamination éventuelle, d’autre part parce qu’une expo avec masques obligatoires, comptage de personnes à l’entrée, n’est pas compatible avec la convivialité de ce rendez-vous populaire. «Et puis il y avait aussi un aspect financier, précise le caissier Frédéric Chappuis. Nous avions proposé un accord de partage des frais en cas d’annulation, car l’Expo ne pouvait pas se permettre d’assumer seule cette éventualité. Forcément, ça a refroidit beaucoup d’exposants qui sont déjà en grande difficulté pour tenter de boucler leur année 2020…»

C’est le cas de M. Chappuis, qui est la tête d’Articuir – entreprise située à Cuarnens et spécialisés dans la cloche artisanale et le toupin avec courroie personnalisée ainsi que dans d’autres articles en cuir. «Mon secteur d’activité n’étant pas de première nécessité, les gens hésitent à venir nous voir. On ressent et on peut comprendre cette peur. Mais, disons-le, cette année 2020 est un gros coup d’assommoir économique pour beaucoup de petits commerçants. Pour nous, les comptoirs du type Pied du Jura Expo constituent une vitrine à l’attention de gens ne connaissant pas nos produits; c’est aussi de la vente en direct. Voilà pourquoi je considère cette seconde annulation comme une très mauvaise nouvelle.»

Pascal Pellegrino