Cossonay – Un fitness qui fête ses 30 ans

Cossonay – Un fitness qui fête ses 30 ans
15 Déc 2018

Musique à coin, grande scène, jeu de lumières, présentation impeccable, montage son-images sympa et humoristique retraçant l’histoire du New Athletic Fitness de Cossonay, discours plein d’émotion du clan Bornand, petits fours, champagne, DJ, bénévoles au taquet et organisation parfaite! Avec comme point d’orgue, les quatre humoristes Bruno Hausler, Charles Nouveau, Yoann Provenzano et Thomas Wiesel, qui, chacun dans leur style, ont brocardé le fitness et Cossonay, tout en ajoutant des péripéties de leur crû pour le plus grand plaisir des 450 personnes présentes. Telle a été la grande fête des 30 ans du New Athletic Fitness samedi passé à CossArena.

Fitness né le 8.8.88

Le 8.8.1988, Nelly et Guy Bornand ouvraient officiellement le fitness de Cossonay. Trente ans plus tard, leurs fils et successeurs, Joël et Stéphane, ont mis sur pied une superbe manifestation intitulée Fitness Comedy Club qui avait pour but «de rassembler le plus de monde possible, de rire ensemble, de passer un bon moment et de remercier notre fidèle clientèle!»

Trente ans, c’est se replonger dans les albums photos, revivre des anecdotes et des moments inoubliables, constater l’évolution de la discipline sportive et du fitness lui-même.

Quand Nelly et Guy évoquent leurs débuts, ils parlent de leur complicité réciproque, de leur soutien mutuel et d’une complémentarité indispensable pour se lancer dans une aventure pas gagnée d’avance. «Un fitness à la campagne… vous n’y pensez pas? Vous allez vous casser la figure!», leur avait-on dit. Trente ans plus tard, l’entreprise est toujours là, «bien plus belle et performante que ce que nous avions créé», poursuivent Nelly et Guy, reconnaissants du parcours accompli et de voir Joël et Stéphane se donner à fond dans leur job au sein d’un fitness au style high-tech où règne une ambiance chaleureuse.

«Ils ont su assurer la pérennité du fit en innovant afin de rester à la pointe. Ils ont l’énergie qui tire en avant», constate Nelly.

«Petit, j’adorais me hisser sur la presse à jambes quand mon papa s’entraînait: je montais et descendais, trouvant tout ça marrant. Sur les autres machines, je jouais aussi à Spiderman», relate Joël, dans un éclat de rire.

Quant à Stéphane, plus jeune que le fitness lui-même, il précise que, durant son adolescence, son papa était devenu son modèle. «Mon souhait était de pouvoir lui ressembler et de m’entraîner pour de vrai avec lui, ce qui n’a pas vraiment pu se réaliser.»

En égrenant «l’album à souvenirs », il est aussi question de la musique des années 90 qui revient parfois en boucle, des tenues sportives de l’époque qui prêtent à sourire, des tendances qui évoluent ou du milieu qui s’est ouvert.

Ce cap des 30 ans, que les Bornand se réjouissaient de vivre avec leurs connaissances, va rester dans les mémoires. Au terme de la manifestation, Joël et Stéphane poussaient un «ouf» de contentement, ajoutant que «maintenant, on est bon pour 30 autres années.» Peut-être, mais alors il y aura un autre «plumitif» pour en rendre compte dans les colonnes du Journal de la Région de Cossonay!

Texte et photos Claude-Alain Monnard