Vendredi et samedi dernier, la salle polyvalente d’Apples a accueilli les soirées annuelles de l’Echo du Chêne de Pampigny avec sa nouvelle sélection musicale 2019.

Pour la troisième fois, Robin Bartholini, leur jeune chef de 23 ans a su poursuivre le travail d’excellence déjà initié par Joëlle Gaillard. Dès son arrivée à l’âge de 17 ans, il avait déjà apporté une couleur musicale différente. Cette année encore, cette première impression a été confirmée par les échos recueillis dans le public de connaisseurs, surtout dans la deuxième partie ou le style et la sonorité Big Band apparaissait dans plusieurs pièces.

Concerto pour Carotte

Respectant une tradition, c’est avec les élèves avancés de l’école de musique, encadrés par quelques renforts, tous en tenues carnavalesques, directeur compris, que le concert a débuté. Des tenues humoristiques qui étaient en adéquation avec la première pièce proposée. Composée par le directeur, son titre était: «Concerto pour Carotte seule et orchestre, en trois mouvements: En rondelle, En julienne, Râpée!»

Musiciennes et musiciens de L’Echo du Chêne ont débuté leur prestation avec «Moutains Light» de Mario Bürki, dans la salle plongée dans l’obscurité. Ils ont alors défilé entre les tables à la lumière de lampes frontales. Une belle performance de certains musiciens qui ont joué par cœur. Lors de la première partie, quelques interprètes ont été mis en valeur dans des parties solistiques ou en duo: Arnaud Mottet au vibraphone dans The Seal Lullaby, Ysaline Javet à la flûte traversière dans Oblivion, Elodie Guignard au cornet et Michel Berney à l’euphonium dans Brindisi.

Classement des répétitions

À l’aise face au public, c’est en vers et avec humour que le président Christian Bezençon a livré son discours. Mais il l’a aussi fait en chanson, accompagné du directeur à la guitare et de quelques membres. Dans ces deux exercices, il en a profité pour évoquer la marche de la société et quelques… travers de la vie des musiciens lors des répétitions! Par exemple en parlant du directeur: «Heureusement que tu ne diriges pas comme tu conduis, sinon la société serait… dans le fossé!»

Pour annoncer les morceaux de la seconde partie, à l’enseigne de «La maison de retraite du Vieux Chêne», deux musiciennes-comédiennes de talent, Elodie Guignard et Lise Borgeaud, ont conquis les spectateurs avec des sketches de leur cru!

Dans cette deuxième partie, les musiciens en tenues hétéroclites nous ont encore séduit avec des pièces très diverses, colorées et jouées avec légèreté et des rythmes incitant à bouger!

Cette année, Elodie Guignard a été citée pour ses vingt ans de musique. Pas habituel, le directeur à fait un palmarès des présences aux répétitions avec un prix à la clé! En tête Jacques Fornachon, Marco Baumberger et Pierre-André Bolay qui ont manqué une seule répétition! Dernier du classement, le jeune X en a manqué 14 sur 40!

Texte et photos Arnold Grandjean