Morges – Maison du dessin de presse – Le dessin comme arme

Morges – Maison du dessin de presse – Le dessin comme arme
20 Avr 2019

Depuis le 5 avril et jusqu’au 5 mai, la Maison du Dessin de Presse à Morges propose la seconde partie de son exposition «Crayons engagés». Après la première partie consacrée à Piem & Barrigue et à l’association CrayonSolidaires, le lieu culturel et journalistique morgien vous proposent deux nouvelles expositions en simultané: Musa Kart, lauréat du prix Cartooning for Peace 2018, et «Au bout du crayon, les droits des femmes».

Musa Kart, dessinateur turc

Né en 1954 à Yeniceoba en Turquie, le dessinateur Musa Kart a des années de dessins derrière lui, principalement au quotidien indépendant d’opposition Cumhuriyet. Il a publié sa première caricature en 1974, alors qu’il étudiait encore l’ingénieurie à Ankara. Désormais résident à Istanbul, il a été poursuivi en 2005 par le ministre Erdogan pour l’avoir représenté en chat emmêlé dans une pelote de laine. En février 2014, il est à nouveau arrêté pour un dessin représentant deux voleurs dérobant de l’argent d’un coffre-fort, grâce à leur guetteur, Erdogan lui-même. Il est acquitté en octobre, avant d’être à nouveau appréhendé en 2016 par la police turque avec quatorze de ses collègues journalistes de Cumhuriyet.

Condamné à trois ans de prison, il ressort en mai 2018, faisant appel de cette condamnation. Il ne peut pas quitter le pays et donc recevoir à Genève le Prix International du dessin de presse, remis par Cartooning for Peace. Le 19 février 2019, la justice turque confirme les peines de prison ferme. Cartooning for Peace condamne cette décision.

L’exposition que lui consacre la Maison du Dessin de Presse montre le talent de Musa Kart à travers ses dessins en faveur de la liberté de la presse, contre la violence faite aux femmes et contre le régime d’autorité. Elle est complétée par les dessins de soutien pour Musa Kart réalisés par de nombreux dessinateurs de presse à travers le monde et par une série de dessins romands par Chappatte, Bénédicte ou Alex sur le régime Erdogan.

Les droits de la Femme dans le monde

Comme le souligne l’association française Le Crayon qui a lancé cette exposition itinérante, «le droit des femmes est plus qu’une nécessité, c’est une priorité». Pour apporter sa pierre dans cet immense chantier, Le Crayon a choisi ses outils: la caricature, le dessin de presse et l’humour. La puissance d’évocation des images, la force du rire et l’impertinence ont souvent plus de force que de longs discours.

262 dessinateurs de presse internationaux ont répondu présents, parmi lesquels de grandes signatures de la presse internationale jusqu’à ceux qui investissent le net.

Le Crayon est une association créée par Alexandre Faure au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo avec pour projet de défendre la liberté d’expression à travers la promotion du dessin de presse. L’exposition se compose d’une vingtaine de panneaux portant chacun
sur une thématique (droit de vote, droit à l’éducation, droit à l’avortement, discrimination au travail, harcèlement sexuel), permettant des pistes de réflexion et d’inévitables sourires.

À voir jusqu’au dimanche 5 mai (mercredi-vendredi 14h-18h, samedi 10h-18h et dimanche 14h-18h).

www.mddp.ch