Aclens – Centrale logistique du groupe Coop

Aclens – Centrale logistique du groupe Coop
21 Juin 2019

Un investissement d’une centaine de millions.

Vendredi 14 juin, le groupe Coop a posé la première pierre de son projet immobilier d’envergure en Suisse romande: l’agrandissement de sa centrale logistique d’Aclens. Au total, un investissement d’une centaine de millions de francs est réalisé.

Le domaine de la logistique vit aujourd’hui un tournant majeur dans l’histoire de la modernité sociétale. Les générations futures devront disposer de tous les outils techniques et technologiques leur permettant de répondre aux défis logistiques de taille qui les attendent. «L’agrandissement de la centrale d’Aclens va précisément dans ce sens: continuer l’avancée de Coop dans le monde digital tout en respectant le climat en réduisant plus encore nos émissions de CO2», explique Sissigno Murgia, directeur Coop de la région de vente Suisse romande.

Des quais agrandis

Le bâtiment existant a déjà vécu une transformation récente: l’agrandissement des secteurs des produits laitiers, du crossdocking ainsi que des fruits et légumes. C’est au tour des entrées des marchandises générales, des boissons et du nearfood de vivre un changement important. En effet, les huit quais d’entrée marchandises concernés ont été fermés pour permettre leur extension. «Nous avons augmenté et optimisé l’utilisation des autres quais de la centrale pour absorber ce flux», explique Sébastien Jacquet, responsable logistique Coop Suisse romande. De fait, commencés juste après Pâques, les travaux d’agrandissement des quais sont planifiés sur six mois.

La construction du nouveau bâtiment prendra fin au printemps 2021. Dès lors, sa mise en service se fera de manière progressive. Les installations logistiques de cette future centrale des vides ont été commandées auprès des entreprises Hunkeler, Güdel et Gilgen. La complexité de ces installations nécessite une planification de 24 mois pour leur construction et leur montage.

Transfert à la fin de 2021

Dès que le bâtiment existant sera totalement opérationnel, le nouveau bâtiment – abritant l’actuelle centrale des vides – sera évacué pour accueillir et étendre la technologie du picking déjà implantée à la centrale d’Aclens. «Dès lors nous serons en mesure d’absorber le volume de marchandises de la centrale logistique de La Chaux-deFonds qui représente 20% du volume de celle d’Aclens», détaille Sébastien Jacquet. Pour rappel, la centrale logistique de La Chaux-deFonds livre aujourd’hui 40 magasins Coop et 13 Coop Pronto. Le transfert est planifié pour la fin de l’année 2021.

Une surface de 25’000 m2

En outre, ce bâtiment d’une surface totale de 25’000 m2 accueillera aussi à l’étage la totalité des départements administratifs de Coop Suisse romande regroupant par exemple les services ressources humaines, formation, controlling, sécurité, aménagement et techniques des magasins, communication ou informatique qui sont actuellement installés à Renens. «Cette mise en synergie des pôles logistiques d’Aclens et de La Chaux-de-Fonds, ainsi que de l’administration romande de Renens permettra d’exploiter les synergies tout en réduisant les coûts et les émissions de CO2, explique Christian Coppey, membre de la direction générale et responsable de la direction Immobilier Coop. C’est aussi l’occasion de mettre à disposition du personnel administratif un outil de travail moderne, spacieux et proche de la nature.» Au total, plus de 300 employés viendront rejoindre les actuels 550 collaborateurs du site d’Aclens.

Première mondiale

Pour parvenir à une construction de cette envergure, plusieurs millions de francs ont été investis afin de répondre au plus près aux attentes des riverains et des autorités en amenant une technologie au service du confort de tous. «Ainsi une première mondiale a été lancée à la centrale logistique vaudoise: les caisses mobiles du TCNA (transport combiné non accompagné) assurant la navette entre Aclens et Genève (ces magasins sont livrés par chemin de fer) ont été dotées de moteurs électriques en lieu et place de leur moteur thermique afin de garantir la chaîne du froid, tout en réduisant de moitié les émissions sonores.»

Communiqué