Tempête sur Cossonay

Tempête sur Cossonay
22 Juin 2019

Samedi passé, Cossonay fut un centre névralgique vaudois tant sur le plan politique (avec la tenue de l’AG de l’Union des communes vaudoises) que sur le plan de la météo: au niveau cantonal, c’est dans cette commune que les pluies ont été les plus fortes. Selon les données de la station météorologique de Cossonay, vers 17h50, il est tombé 23mm de pluie en 10 minutes (soit 23 litres au mètre carré)! Au total, il a plu 40 litres au mètre carré selon le pluviomètre d’Alain Martin, fontainier du service des travaux et de la voirie. Du jamais vu.

SDIS Venoge sollicité

Des bouches d’égout ont sauté, des routes se sont muées en piscine, des caves ont été innondées, tout comme des parkings souterrains ou des cages d’ascenseurs. Les sapeurs-pompiers ont donc été fortement sollicités. Et Robin Baudraz, chargé de communication du SDIS Région Venoge (qui a à sa charge 27 communes de la région de Cossonay), de déclarer au quotidien «24 Heures»: «Nous avons réalisé au total plus de 115 interventions nécessitant l’engagement de 110 personnes. Cela a commencé samedi soir. Il y a ensuite eu une deuxième vague dimanche matin, lorsque nous avons été appelés par de nombreuses personnes qui n’avaient pas pu contacter le 118 la veille. Lundi matin, six opérations étaient en cours, notamment dans des entreprises qui n’ont constaté les dégâts qu’à ce moment-là.»

Autre indication de la violence de ces intempéries: lorsque les stands de la Journée UCV ont été démontés le dimanche, on a retrouvé des grêlons amalgamés qui n’ont même pas fondu durant la nuit!

L’Atelier Magique déplacé

Lundi, les autorités communales ont eu une vision plus concrète de l’ensemble des dégâts. Ainsi les caves de la boutique Chauss’Moi et le kiosque l’Attache-Lettres, tous deux situés à la Rue des Etangs, ont été innondés. Plus grave: la garderie L’Atelier Magique, accueillant les enfants de 30mois à l’entrée à l’école, a été rendue inutilisable et a été installée provisoirement au PAM 3 dans les locaux de La Goûtine.

Mais la conséquence la plus préoccupante est sans aucun doute l’affaissement d’une partie de terrain sous la chaussée de la Route de Lausanne, dans les côtes de Cossonay. Cette voie a été fermée une partie du dimanche avant d’être rouverte avec l’installation d’une circulation alternée.

Pascal Pellegrino