Cossonay – Conseil Communal

Cossonay – Conseil Communal
29 Juin 2019

Bienvenue au 4000e habitant !

Le Conseil communal de Cossonay était convoqué pour le lundi 24 juin. Dans cette soirée, le premier préavis abordé (et adopté) concernait la vente de la parcelle communale no 159 et du bâtiment ECA no 276, soit l’ancien abattoir des porcs, à la Rue du Four 16, construit en 1824 et dont l’affectation première a été abandonnée dans les années 2000. Au vu de l’état de vétusté du bâtiment, la Municipalité a soutenu l’idée de vendre cette bâtisse. Elle a reçu différentes offres, dont la plus élevée de la part de la société ABC SA à Orny (d’un montant de CHF 205’000.-). Il s’agit, selon l’exécutif, «d’une petite entreprise qui a à coeur de proposer un projet en cohérence avec le patrimoine bâti aux abords de l’édifice».

Deux millions d’excédent de revenus

Le préavis suivant, relatif à l’adoption des statuts de l’Association Scolaire Intercommunale Cossonay-Penthalaz, a, quant à lui, été accepté à l’unanimité. Tout comme le préavis sur les comptes 2018 qui suivait. À ce propos, la Commission des finances a constaté «avec satisfaction que le résultat est bon. Après amortissements, pour un montant de près de 1,5 millions de francs et attribution au fond de réserve «pertes sur débiteurs impôts» pour CHF 508’000.-, le bénéfice est d’environ CHF 900.-».

En détail, l’excédent de revenus 2018 s’élève à un peu plus de deux millions de francs avant amortissements, soit 271’000 francs de plus que ce qui était prévu au budget. L’unanimité a prévalu aussi à l’adoption du rapport de gestion 2018. Dans ce rapport détaillé de 44 pages, on a relevé notamment que la commune de Cossonay est
toujours une entreprise formatrice d’apprentis.

OK pour les zones réservées

Ensuite, on a reparlé du plan de zones réservées. Rappelons que, l’an passé, suite à la révision de la LAT (Loi sur l’aménagement du territoire), de nombreuses communes vaudoises ont été considérées comme «surdimensionnées» par rapport à la population et la croissance démographique projetée. Cossonay en faisait partie et a dû, par mesure conservatoire, créer des «zones réservées». Ces zones seront gelées durant une période évaluée à cinq ans. Les propriétaires ont été avertis; leur droit à bâtir n’a pas été retiré, mais ils devront patienter avant de savoir s’ils peuvent construire. Lundi soir, le Conseil a donc entériné le-dit plan et levé les oppositions qui ont suivi sa mise à l’enquête.

Le chapitre électoral qui suivait fut une formalité. Le président Jacky Cretegny a été réélu, tout comme la première vice-présidente Florence Texier Claessens et le deuxième vice-président Oscar Lazzarotto.

Alessio est le 4000e habitant

Dans les communications de la Municipalité, on a appris pas mal de choses. La première info concerne le 4000e habitant de Cossonay. Depuis le 28 mai, ce cap de population a été franchi avec la naissance d’Alessio D’Anto (à 15h18 à la Clinique de la Source à Lausanne), fils de Tania D’Anto et de Marcos Pinon. Le nouveau-né figure en première page de ce numéro avec ses parents, que nous profitons de féliciter chaleureusement! Une petite cérémonie pour marquer cet évènement sera organisée le 31 juillet, lors de la Fête nationale à Cossonay.

De son côté, la municipale Valérie Induni a pu enfin annoncer que les travaux du complexe scolaire des Chavannes (inclus la piscine intercommunale) débutent au mois de septembre. Jeudi prochain, la Commune signera le contrat avec l’entreprise Losinger Marazzi. Le bâtiment doit être terminé en juin 2021. Bonne idée de l’entreprise: elle va ouvrir bientôt un site Internet où l’on pourra suivre les travaux au fur et à mesure grâce à une webcam sur la grue!

Rapport sur les intempéries

Le syndic Georges Rime a évoqué ensuite les intempéries des 15 et 20 juin 2019 et les importantes inondations qui ont suivi. La Municipalité s’est entendue avec le SDIS Région Venoge afin qu’un rapport sur les différentes interventions des pompiers lui soit fourni dans les meilleurs délais. L’exécutif étudiera ce rapport pour déterminer précisément si des actions peuvent et/ou doivent être entreprises à certains endroits sur le territoire communal.

Deux salles de cinéma à l’horizon 2021 ?

Le municipal Claude Moinat a évoqué le projet de bâtir deux salles de cinéma (une de 100 places et une de soixante places) dans les bâtiments des Retraites Populaires actuellement en construction (en face du restaurant du PAM). Un préavis sera présenté à l’automne au Conseil communal. À terme, si l’ensemble des partenaires valident ce futur projet, la salle actuelle est appelée à disparaître. L’idée est de faire une transition durant l’été 2021.

Semaine de la mobilité

Enfin, le conseiller communal Vert Yannick Maury a évoqué le grand projet de la Commission Agenda 21 en 2019, soit l’organisation d’une semaine de la mobilité, du 16 au 22 septembre. De nombreuses animations et activités sont prévues et un programme détaillé sera diffusé prochainement.

Pascal Pellegrino