Groupe Madrijazz – Du PAM au Carnegie Hall !

Groupe Madrijazz – Du PAM au Carnegie Hall !
16 Juil 2019

Après plus d’un an de préparation, nous décollons le 5 juin dernier pour New York. Nous, ce sont 54 choristes de Madrijazz et leurs 23 accompagnants, dont plusieurs sont domiciliés dans la région de Cossonay. Nous allons donner un concert au fameux Carnegie Hall!

Revenons un petit peu en arrière: Madrijazz, un choeur de gospel basé à Lausanne, a enregistré en 2017 un clip sur le chant Baba Yetu, en swahili, composé par Christopher Tin. Ce clip a été repéré par DCINY (Distinguished Concerts International New York) qui est à la recherche de 250 choristes pour former une chorale internationale pour le concert «Calling All Dawns», l’oeuvre de Christopher Tin. Elle est composée de 12 chants sur le cycle de la vie et sera jouée au Carnegie Hall de New York le 9 juin 2019 sous la baguette de son compositeur.

Notre voyage se passe sans encombre et nous arrivons à New York, la ville de tous les superlatifs. Pour beaucoup d’entre nous, nous découvrons cette ville pour la première fois. Le lendemain de notre arrivée, nous donnons un premier concert de Madrijazz dans la St-Philips Evangelical Church dans le quartier de Harlem.

Mettre ensemble 250 choristes venus du monde entier ne s’improvise pas et nous participons à deux répétitions générales dirigées par Christopher Tin. La chorale internationale est en effet constituée de sept chorales venues de Hawaï, de Trinidad et Tobago, de différents états américains, d’Allemagne, de France et de Suisse.

Une salle impressionnante

Chaque répétition dure quatre heures et elles doivent permettre d’ajuster et d’harmoniser les voix de tous les choristes. Après avoir passé douze mois à apprendre ces chants dans des langues anciennes et actuelles, en passant par le sanskrit, le swahili, le maori, le gaélique etc., nous trépignons d’impatience de rencontrer enfin le compositeur et de travailler ces chants avec lui avant le concert. Nous sommes touchés par sa passion, sa précision, son écoute et sa bienveillance et nous apprécions ses exigences et son ouverture d’esprit. En effet, il est à notre écoute et adapte même certains passages!

Le grand jour est arrivé. Nous entrons dans le Carnegie Hall… par la porte des artistes! Cette salle est magnifique, énorme, impressionnante. Quel honneur et quelle joie de pouvoir y chanter!

Près de 2800 spectateurs

Alignés dans nos rangs et places attribués, nous attendons l’entrée en scène. Les émotions se bousculent, la tension et l’excitation sont palpables. La salle de 2’800 places est presque pleine. Le concert débute. L’orchestre symphonique du Carnegie Hall, les solistes, les choristes et le public sont suspendus à la baguette de Christopher Tin qui dirige avec doigté, énergie et précision cette musique qui nous fait traverser le jour, la nuit, l’aube, la vie, la mort et la renaissance. Les mots manquent pour décrire ce que nous ressentons. L’énergie de cette musique nous fait vibrer, nous emporte à la découverte de nous-mêmes pour nous reconnecter à l’humanité.

Le lendemain, même le ciel se met à pleurer pour toutes ces émotions et aussi parce que le premier groupe de notre choeur doit rentrer.

Avec le reste de notre choeur, nous donnons encore un concert à Brooklyn, dans l’église Zion Evangelical Lutheran Church et portés par toute cette énergie reçue durant notre séjour, nous partageons des moments inoubliables avec un auditoire chaleureux et engagé.

Ce voyage extraordinaire se termine déjà, mais cette expérience New Yorkaise est désormais imprimée en chacun de nous. Nos souvenirs remplis d’émotions, de joie et de reconnaissance si vivaces aujourd’hui, nous porterons demain vers d’autres aventures musicales et qui sait, peut-être à nouveau jusqu’au Théâtre du Pré-aux-Moines de Cossonay.

Le groupe Madrijazz