Renaissance du chanvre et redécouverte de ses vertus

Renaissance du chanvre et redécouverte de ses vertus
08 Nov 2019

En fin de printemps déjà, des observateurs avertis de nos campagnes ont remarqué des champs, encadrés de six lignes de maïs, dans lesquels poussaient de drôles de plantes, de formes coniques comme des sapins, mais munies de feuilles denteléeque l’on voit de plus en plus dans diverses publicités. Mais ne soyons pas naïf, la plupart des personnes intriguées ont très rapidement identifié ces cultures, dont la feuille était l’emblème du mouvement hippie, soit du cannabis selon sa racine latine, mais en réalité du chanvre.

Cultivé ici depuis vingt ans

Pour éviter des vols de la part de personnes croyant y trouver du cannabis riche en THC, ces cultures étaient placées sous surveillance. Mais les voleurs éventuels auront été déçus puisque ces plantes contiennent moins de 1% de THC, donc…  impossible de décoller vers des paradis colorés!

Cet automne, au moment où la plante diffusait son parfum pénétrant, il n’y avait plus personne dans l’ignorance de cette nouvelle culture au Pied du Jura. Il y a une vingtaine d’années François- Philippe Devenoge de Dizy avait mis en place les premières cultures. Depuis cinq ans, son fils François cultive du chanvre légal CBD en culture bio. La police y prélève sporadiquement des échantillons pour garantir la légalité de la culture. Il en commercialise en direct les graines et l’huile extraite au Moulin de Sévery.

Un créneau prometteur

On a oublié qu’autrefois, le chanvre était cultivé partout en Europe. On en faisait du papier qui ne jaunissait pas en vieillissant, sa fibre servait à confectionner des cordages et des tissus alors que sa graine et ses fleurs étaient déjà utilisées de multiples façons.

Depuis peu, la société Hollyweed, créée par trois associés, dont le valaisan Bernard Rappaz, s’est lancée dans le créneau qui semble prometteur du chanvre légal. De cinq hectares en 2018, les plantations, pour répondre à une forte demande de produits dérivés du chanvre légal, ont été portée à soixante hectares cette année. Elles sont réparties principalement dans les cantons de Genève et Vaud.

L’année prochaine, en partenariat avec des agriculteurs, Hollyweed va doubler les surfaces plantées ou semées de diverses variétés de chanvre légal. Les variétés sont sélectionnées en fonction de l’utilisation du produit final.

Bernard Rappaz, dont les démêlés avec la justice valaisanne ont fait de lui une icône du chanvre, ne tarit pas d’éloge sur les vertus de cette plante: «S’il n’y avait que la fumette, crois-tu que j’aurais mis autant d’énergie à le défendre et à le promouvoir? Le chanvre est très rustique à cultiver, sans engrais ni traitements sanitaires, il améliore la structure du sol avec ses racines profondes. Il produit cinq fois plus de cellulose à l’hectare que la forêt. Les graines et l’huile extraite de celles-ci sont des compléments alimentaires aux multiples vertus. Des plantes entières récoltées à l’ensileuse sera extrait du CBD à l’état pur recherché pour la pharmacie et les cosmétiques. Les fleurs et l’huile essentielle, obtenue par distillation à Bassins, ont des vertus apaisantes, anti-inflammatoires et anti-anxiétés.»

Utile aussi aux cosmétiques

Et M. Rappaz d’ajouter: «L’huile est aussi très demandée par l’industrie des cosmétiques. Avec les fleurs et les petites feuilles, on fait aussi des produits à fumer. Toutes ces applications sont contrôlées et ne peuvent être mises sur le marché que si leur teneur en THC (l’élément psychoactif) ne dépasse pas 1%. De ce fait, le chanvre légal et tous ses dérivés n’ont pas d’effet euphorisant ».

Dans le canabidiol, CBD, il y a plus d’une centaine de molécules différentes dont une seule, le THC, n’est pas la bienvenue au sens de la loi.

Utilisé dans la construction

La plante a aussi un avenir prometteur dans la fabrication de panneaux d’isolation, dans la construction où elle renforce le béton, dans le garnissage automobile, etc. Mais pour l’instant en Suisse, la production n’est pas suffisante pour envisager une production industrielle rentable de ces diverses applications.

Cette plante est tellement étonnante que si vous voulez en savoir plus il vous suffit de taper chanvre sur Google… Il y a plus de 8 millions de références!

Texte et photo Arnold Grandjean