Chaniaz – Spectacle de l’Avenir de Bussy-Chardonney

Chaniaz – Spectacle de l’Avenir de Bussy-Chardonney
29 Nov 2019

60 moustachu(e)s au poil !

Dans le langage populaire, le terme de charlot désigne une personne que l’on ne peut pas prendre au sérieux!

Samedi dernier, sur la scène de la salle polyvalente du collège intercommunal de Chaniaz, c’est plus de 60 charlots, très sérieux dans leurs interprétations chantées, toutes par coeur, mais décontractés et joyeux dans leur expression scénique, qui ont présenté face à une salle comble leur nouveau spectacle, «L’habit ne fait pas le Charlot». Sous la direction alternée de Raoul Baumann, directeur titulaire depuis sept ans et arrangeur de nombreux titres et d’Elodie Junod co-directrice, ce ne sont pas moins de quatorze chants qui ont été interprétés avec fougue, sensibilité et enthousiasme.

Des sketchs originaux

«Désenchantée», de Mylène Farmer a été interprété par quarante chanteuses du choeur. Les 23 hommes, plus une dame, se sont exprimés avec: «On laisse tous un jour», de Michel Fugain.

Parmi toutes ces mélodies qui ont ravi le public, «You Raise Me Up», chanté dans la langue de Shakespeare, a particulièrement séduit par ses belles harmonies.

Mais la marque de fabrique des soirées de l’Avenir c’est, en plus d’un répertoire entièrement choisi dans la chanson contemporaine harmonisée, les sketchs humoristiques qui introduisent chaque titre. Pour cela, la société a la chance de compter dans ses rangs, des chanteuses et chanteurs aux talents divers. Tout d’abord Jacky Mingard et Stéphan Rempe (aussi acteurs), jamais à court d’idées pour écrire des sketches savoureux. Ils sont servis par une douzaine d’actrices et d’acteurs très à l’aise sur les planches. Pour chapeauter le tout, ils ont aussi dans leurs rangs une talentueuse metteuse en scène en la personne de Caoimhe Cantwell (aussi actrice).

Quelques places restantes

Enfin, on ne saurait oublier l’orchestre d’accompagnement composé de Fabienne Siegwart au piano, Jean-Luc Decrausaz à la batterie, Gaby Palminteri à la guitare basse et Nicolette Regard au violon et violoncelle. Ces quatre interprètes accompagnent les choeurs depuis plusieurs années avec une grande sensibilité et un grand respect pour les chanteurs. Ils apportent un plus que le public ne perçoit pas toujours, ce qui est la marque de leur sensibilité et de leur talent.

Après les deux spectacles du week-end dernier, L’Avenir sera à nouveau sur scène ce soir vendredi 29 et demain samedi. Mais attention! Le spectacle de samedi se jouera à guichet fermé. Selon le président Georges Houlmann, seules quelques places seraient encore disponibles pour la soirée de vendredi.

Texte et photos Arnold Grandjean