Pampigny, la démolition de la gare encore au Conseil Communal.

Pampigny, la démolition de la gare encore au Conseil Communal.
28 Juin 2020

La Municipalité soutenue dans son désir de médiation avec les MBC

Mardi 23 juin, le président Paul-Henri Vallotton a ouvert la traditionnelle séance des comptes et gestion du Conseil communal de Pampigny. Cependant ces deux rapports, adoptés à l’unanimité, ont fait beaucoup moins parler que la gare de Pampigny-Sévery…

Budgétés avec un déficit d’environ 360’000 francs, les comptes 2019 de Pampigny bouclent sur un résultat positif de CHF 10’634.-. Le total des charges se monte à CHF 6’422’010.- pour un total de revenus de 6’432’644.- Au bout du compte, on s’aperçoit que le montant total budgété pour les investissements (1,750 million) s’est avéré nettement surestimé, puisque le résultat des comptes sur ce point se monte à 1’259 million), soit près d’un demi-million de moins. Cette différence provient notamment du report en 2020 de la demande de crédit pour les travaux au Château, à la grande salle et à l’Eglise, ainsi que l’abandon momentané de la construction d’un hangar à la déchetterie.

Vote de principe

On a passé ensuite au sujet de la gare, qui a donc refait un tour de piste dans les débats de l’organe délibérant. Cette fois, il s’agissait d’un vote de principe concernant l’avenir de ce bâtiment plus que centenaire. Rappelons qu’à l’automne 2018, les MBC ont fait part de leur projet de transformation de ce secteur, impliquant une démolition de la bâtisse et un quai voyageur surélevé pour répondre aux normes édictées pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

La Muni a fait opposition

Mais, peu à peu, les Pampignolais ont fait connaître leur désapprobation quant à cette destruction d’un lieu emblématique du village. Cela a abouti à un préavis – adopté le 8 octobre 2019 – accordant un crédit d’étude d’un montant de CHF 20’000.- à la Municipalité pour l’aménagement de la place de la gare. Le mandat a été attribué à la société Citec.

Entre-temps les MBC ont déposé leur dossier de mise en conformité LHand de la gare de Pampigny-Sévery pour mise à l’enquête publique du 18 novembre au 17 décembre 2019. «Vu ce calendrier discordant entre le rendu de notre étude (en février 2020) et la fin de la mise à l’enquête MBC, nous nous sommes vus dans l’obligation de faire opposition à cette mise à l’enquête en date du 16 décembre 2019, explique le syndic Eric Vuilleumier. Ce faisant, notre objectif était d’assurer la coordination des deux projets et notre droit d’être entendu. Ce projet de transformation dans un sens large du terme nous tient à coeur et tout doit être mis en oeuvre en tenant compte des intérêts de notre population.»

Porte au dialogue ouverte

Depuis, la discussion ne semble pas avoir beaucoup avancé. D’où la question posée mardi passé par la Municipalité au Conseil: «Nous soutenez-vous dans notre volonté d’obtenir une médiation avec MBC?» (cette médiation impliquant que la commune maintienne son opposition et qu’une discussion constructive se mette en place).

La réponse, comme on s’y attendait fut un soutien massif des conseillers(-ères). Et le syndic de commenter: «La balle est dans le camp des MBC. Nous ouvrons la porte au dialogue et je suis très optimiste quant à ce que ces discussions soient constructives et aboutissent à une solution. C’est la raison d’être d’une médiation qui passera forcément par des concessions d’un côté comme de l’autre. Faire opposition a un projet, cela ne signifie pas se faire la guerre. C’est plutôt un moyen de se faire entendre.»

Par conséquent, ce sujet sensible n’a pas encore fini d’être abordé dans le cadre de l’assemblée délibérante…

Nouveaux vice-présidents

Au chapitre des élections de la dernière année politique de la commune (avant la fusion dans Hautemorges le 1er juillet 2021), l’ultime président du Conseil communal de Pampigny, Paul-Henri Vallotton, a été réélu. En revanche, les deux vice-présidents Laurent Tardy et Bruno Steffen ont été… remplacés! Etant donné leur absence mardi passé et comme ils n’ont pas fait part clairement de leur candidature à une réélection, il a fallu trouver deux autres candidats. Au final, ce sont Nicolas Dumauthioz et Adrien Fuchs qui ont été élus et qui officieront au sein du Bureau.

Pascal Pellegrino

Photo : Nicolas Dumauthioz (à g.) et Adrien Fuchs sont les nouveaux vice-présidents du Conseil présidé par Paul-Henri Vallotton (au centre).

Nicolas Dumauthioz (à g.) et Adrien Fuchs sont les nouveaux vice-Présidents du Conseil présidé par Paul-Henri Vallotton (au centre).