Penthaz, conseil communal. Quatre conseillères assermentées

Penthaz, conseil communal. Quatre conseillères assermentées
30 Juin 2020

Jeudi passé, le Conseil communal de Penthaz s’est fortement féminisé d’un coup. En ouverture de séance, le président Thierry Buttin a en effet assermenté quatre nouvelles élues en remplacement d’autant d’hommes démissionnaires. Pour le reste, la séance de reprise de l’organe délibérant de la commune a constitué une sorte de petite mise en jambe. À l’image de celle réalisée simultanément sous les yeux des élus par les footballeurs qui couraient sur le terrain bordant la salle de gym du collège de la Léchire où se tenait exceptionnellement la séance.

Ne pas laisser les lo-Covid

Un seul préavis figurait à l’ordre du jour: une demande de crédit de CHF 280’000.- pour la reconstruction de collecteurs d’eaux claires et usées, ainsi que la pose d’une conduite d’eau potable entre la Route de Sullens et la rue de Lausanne. Un préavis adopté à l’unanimité par l’assemblée après avoir reçu toutes les explications nécessaires de la bouche du municipal Philippe Tesse. L’intérêt de la séance a donc plutôt résidé dans les diverses informations surgies au long de la séance.

Ainsi, lors des communications de la Municipalité, le syndic Jean-François Pollien a annoncé que durant le confinement, l’exécutif avait utilisé par deux fois dans des situations urgentes, son droit de dépenser sans préavis des sommes atteignant CHF 50’000.- (au maximum) par cas. Le premier montant de CHF 45’000.- a permis d’aménager une cuisine nécessaire à la transformation de la halte-jeux Les P’tits Tartreux en garderie dès la prochaine rentrée (voir ci-dessous).

Quant au second montant, de CHF 28’000.-, il permettra de reconditionner cet été deux des trois containers subsistant à proximité de la nouvelle unité d’accueil pour écoliers en cours de construction sur le site de La Léchire. En raison des normes ECA fixant les distances entre les bâtiments, le troisième container devra, lui, être démoli, opération actuellement soumise à l’enquête publique.

À noter encore qu’un membre du comité culturel du Bornalet a révélé l’existence d’un projet d’exposition en pleine rue de portraits d’habitants du village immortalisés durant le confinement par la photographe Rachel Silvestone. Projet dont le financement reste à trouver.

Enfin, le bon mot du jour est à mettre au crédit du municipal Albert Emery. Ce dernier a en effet émis avec malice le souhait «que toutes les sociétés locales puissent le plus rapidement possible reprendre leurs activités pour éviter de laisser trop longtemps les lo-Covid (locaux vides)».

Texte et photo M.S

Photo : Les quatre nouvelles élues entourant Thierry Buttin, président du Conseil communal: (de g. à dr.) Aurélie Piguet, Fanny Gaspoz, Karine Perez et Deborah Intelisano.

LES P’TITS TARTREUX – UNE VRAIE GARDERIE DÈS LE 24 AOÛT
Confrontée à une baisse de sa fréquentation, principalement due à ses ouvertures le matin uniquement, la halte-garderie Les P’tits Tartreux de Penthaz deviendra dès le 24 août prochain une véritable garderie pouvant accueillir 14 enfants de 18 mois à 4,5 ans tous les jours de 7h à 18h30. Pour des raisons de simplification administrative et d’exigences différentes, le comité a décidé que la structure resterait indépendante. Le projet n’en a pas moins été soumis au Canton, qui a notamment imposé l’aménagement de la cuisine financée par un crédit extraordinaire accordé par la Municipalité durant le confinement.

Actuellement éducatrice au sein de la structure, Karine Perez reprendra la responsabilité de ces P’tits Tartreux 2.0. Les inscriptions sont par ailleurs déjà ouvertes sur le site: www.lesptitstartreux.ch