Les migrateurs nous quittent en masse

Les migrateurs nous quittent en masse
21 Août 2020

Samedi soir, un important vol de cigognes en migration vers le sud a fait une escale remarquée à Cottens. Selon un jeune ornithologue rencontré sur place, ce vol était documenté sur le site «swiss bird alert». Ce dernier faisait état d’un vol de 92 oiseaux, ce qui confirmait un premier comptage effectué sur place. Peu farouches, les oiseaux recherchaient de la nourriture sur une parcelle fraichement labourée à l’entrée du village, en bordure de la route cantonale Grancy-Cottens. Cette proximité a permis à de nombreux automobilistes de profiter de ce spectacle magnifique. Avant que la nuit ne tombe les cigognes ont quitté les champs pour prendre possession des toits «cotérus»!

Les cigognes nidifient chez nous

Petit rappel: les cigognes blanches sont des oiseaux migrateurs qui passent l’hiver en Afrique au sud du Sahara, ou dans le sud de l’Espagne. Elles quittent la Suisse entre mi-juillet et mi-octobre et reviennent au mois de mars ou d’avril.

Parmi les oiseaux communs que tout le monde peut observer, ce sont les martinets noirs qui sont partis les premiers autour du 22 juillet, pour un long voyage jusque dans les pays du sud du continent africain. À la fin juillet, j’ai pu observer un vol tourbillonnant de milans noirs évalué entre septante et huitante rapaces tourbillonnant dans une ascendance. Le lendemain, le ciel était vide de cet oiseau que l’on peut observer en nombre dans nos contrées. Leur trajet migratoire les conduira en Afrique tropicale.

Si ces trois espèces partent en Afrique pour échapper au froid hivernal et à la raréfaction de leur nourriture, c’est dans nos contrées qu’elles nidifient et se reproduisent, d’où l’importance de préserver leurs conditions de vie!

Texte et photos Arnold Grandjean