Vufflens-la-Ville, conseil communal

Vufflens-la-Ville, conseil communal
15 Sep 2020

Mercredi 2 septembre, une demi-heure avant l’assemblée délibérante, se tenait une séance d’information des CFF concernant un projet de nouvelle diagonale (échangeur). Le but de ces travaux (estimés à près de 25 millions de francs et financés par la Confédération et les CFF) est d’améliorer la desserte du site industriel de Vufflens-Aclens et de diminuer les manoeuvres à cet endroit, mais aussi de permettre aux trains fret d’entrer «en itinéraire train» sur ce site industriel, sans devoir aller faire demi-tour à Lausanne-Triage (comme c’est le cas aujourd’hui). Enfin, cette modification libérera des sillons entre Vufflens et Lausanne-Triage.

Inquiétudes quant au bruit

Ces travaux sont prévus dans le bas du village et, forcément ils inquiètent le voisinage pour d’évidentes raisons liées au bruit nocturne. À cela, les CFF répondent qu’à l’horizon 2023, après la mise en service de la nouvelle diagonale, la suppression de l’aller-retour Vufflens-Lausanne Triage aura pour effet de diminuer le nombre de manoeuvres et de bruits associés: les tranches manoeuvrées passeront de 100m à 200m (trains de 400m) grâce à l’allongement du cul de sac. «Ainsi, le projet permet de diminuer le bruit par rapport au trafic planifié en 2023», avance Yann Urvoy, chef de projet chez CFF Infrastructure Région Ouest. Et d’ajouter: «À l’horizon 2030, en tenant compte d’une augmentation du trafic fret dans la zone industrielle, le bruit calculé pour les prévisions de trafic reste conforme à la loi de protection sur le bruit.»

La mise à l’enquête publique débutera le mois prochain, avec un début des travaux espéré courant 2022 et une mise en service souhaitée à la fin de 2023.

Une minute de silence

Suite à cette séance d’information et en ouverture du Conseil communal de Vufflens-la-Ville, le syndic Olivier Duperrut, ému, est intervenu pour faire respecter une minute de silence en mémoire de Daniel Carrard, décédé accidentellement le 7 août dernier à l’âge de 65 ans. M. Carrard avait été employé communal de l’an 2000 à 2018.

Comptes : adoption reportée

À l’ordre du jour, il y avait deux gros morceaux, soit les rapports de gestion et des comptes. La gestion a été adoptée à l’unanimité et les comptes, eux… n’ont pas pu être traités ce soir-là, suite à un malencontreux oubli (ça peut arriver) du bureau du Conseil qui, le 13 août dernier, n’a pas envoyé le rapport avec la convocation. Ce qui est plus étonnant (mais visiblement ça arrive aussi), c’est que dans cet intervalle d’une vingtaine de jours, aucun membre de l’assemblée délibérante n’a signalé l’absence dudit rapport. Ce n’est qu’au moment où le président Hervé Bandini a ouvert la discussion que l’on a dû se rendre à l’évidence: le Conseil était contraint de reporter sa décision à une autre date, à savoir le mercredi 16 septembre à 20h.

Cela ne nous empêche pas de vous parler du résultat de l’exercice 2019. Le total des revenus (avant amortissements) s’élève à CHF 7’924’260.- et le total des charges à CHF 7’962’295.-, soit un excédent de charges de 38’035.-. Après amortissements extraordinaires, le résultat est négatif de CHF 94’318.-.

L’endettement net au 31 décembre 2019 s’élève à 4’43 millions de francs contre 2’68 millions au 1er janvier 2019, soit une augmentation de 1’75 million.

Population : 1296 habitants

Précisons pour terminer qu’au 31 décembre 2019, la population de Vufflens-la-Ville s’élevait à 1296 habitants. Parmi eux, 653 sont des hommes et 643 sont femmes; 1094 personnes ont la nationalité suisse et 202 personnes la nationalité étrangère.

Pascal Pellegrino