Penthalaz, conseil communal. La Maison de Ville sera assainie

Penthalaz, conseil communal. La Maison de Ville sera assainie
18 Sep 2020

Lundi dernier la présidente Valérie Codina Cervellin a ouvert la séance du Conseil communal dans une salle «élargie » pour respecter les mesures de prudence en cette période où le coronavirus n’a pas encore fait ses valises.

Un rapport sévère

Les premiers préavis abordés ont été les rapports de gestion et des comptes, tous deux acceptés à l’unanimité. Ce qui semblait paradoxal, c’est que cette unanimité survenait après la lecture d’un rapport de commission plutôt sévère à l’encontre de la Municipalité. Dans ce texte, le rapporteur Claude-Alain Zbinden a notamment critiqué le manque d’efficacité de l’exécutif sur le plan de communication, son manque de préparation face à la Commission de gestion et sa mauvaise gestion dans une crise au sein du personnel de la Commune. Cela n’a pas empêché la commission de «remercier nos autorités pour le travail effectué et le personnel pour sa disponibilité » et de demander à l’assemblée délibérante d’accepter les conclusions du préavis…

Impôts : le statu quo

Pour ce qui concerne les comptes, notons qu’ils affichent un bonus de 7149 francs (total des revenus: CHF 15’581’699.-, total des charges: CHF 15’574’550), ceci après la répartition d’un excédent de revenus de CHF 247’159.-.

De ce montant, une somme de CHF 240’000.- a été retirée pour être répartie entre divers amortissements, ainsi que trois dons de CHF 10’000.- pour la Chaîne du Bonheur, les Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois et l’Ensemble Hospitalier de la Côte.

Ce résultat positif de 7149 francs est donc une bonne surprise en regard du déficit estimé à 363’150 francs dans le budget 2019. Commentaire de la Municipalité: «En définitive, il ne sera pas nécessaire de procéder au prélèvement de CHF 400’000.- sur le compte de fonds de réserve de l’administration générale comme cela était prévu». Et l’exécutif d’expliquer cette embellie entre autres par une économie des charges d’environ CHF 350’000.- au point «administration générale», d’un report de la rénovation de l’Agorespace ou encore un économie globale de CHF 170’000.- au point «instruction publique et culte».

On a passé ensuite à l’arrêté d’imposition pour 2021. Là-aussi, l’unanimité des votes a prévalu face au statu quo proposé par la Municipalité, ceci «en raison des grandes incertitudes liées aux conséquences économiques de la pandémie du coronavirus». Le taux d’impôt actuel de 74% est donc maintenu tel quel.

Le préavis suivant, adopté lui aussi, avait pour objet une demande de crédit complémentaire de CHF 33’000.- au budget 2020 pour la réalisation d’un audit informatique. Enfin, le dernier préavis, celui relatif aux travaux d’assainissement du bâtiment «Maison de Ville», il refaisait un tour de piste devant le Conseil après avoir été retiré par la Municipalité lors de la séance du 15 juin. La commission chargée de son étude avait alors demandé de retravailler l’objet.

Dans ce préavis, l’exécutif tenait à réfléchir à l’avenir de ce café emblématique du village, ceci à l’occasion du changement de gérant, suite au départ à la retraite (fin juin 2020) du couple de tenancier Ilda et Bernard Hurel. Pour la Municipalité, il s’agissait de «pallier certains phénomènes d’inconfort constatés ces dernières années et de dégager une vision permettant de valoriser le bâtiment notamment sur le plan du développement durable».

16 oui contre 12 non

Ce sujet pour le moins sensible a généré pas mal de remarques. Il était surtout question de la cherté du crédit demandé de 1,25 million pour la réalisation des travaux.

Au vote, on s’attendait à un résultat serré et il le fut. Le préavis a été accepté par 16 oui (contre 12 non et sept abstentions).

Au chapitre des élections, la présidente Valérie Codina Cervellin (Rad.Lib.), le premier vice-président Pierre Aubry (PSVS) et la deuxième vice-présidente Christiane Chevalier (GIP) ont tous trois été réélus à leur poste jusqu’à la fin de la législature.

La patinoire ouvre en date du 28 novembre prochain

Pour terminer, on notera encore en vrac l’assermentation d’un nouveau conseiller en la personne de Jaime Reina; on agendera les dates de fonctionnement de la patinoire du 28 novembre prochain au 28 février 2021 (il s’agira de la dixième année de «la pato»); et on prend note qu’aux prochaines élections communales, les municipaux Pierre-André Ischi et Yvan Rochat ne se représenteront pas. Le syndic Piéric Freiburghaus et le municipal Yves Jauner seront candidats; quant au municipal Didier Chapuis, il laisse planer le suspense et se prononcera vraisemblablement lors de la prochaine séance du Conseil communal le lundi 14 décembre.

Pascal Pellegrino