Cossonay, le bottin du local

Cossonay, le bottin du local
17 Oct 2020

L’histoire du Bottin commence au mois de mars sur le groupe Facebook «Cossonay et environs». Nous sommes au début du confinement et les demandes de bonnes adresses locales fleurissent sur la page. Témoins de l’engouement et inspirés par les initiatives d’entraide, Sébastien Ray et Marco Visalli, deux jeunes entrepreneurs de la région, décident d’ajouter leur pierre à l’édifice et organisent rapidement un sondage en ligne. Les réponses ne se font pas attendre: «En peu de temps, on a reçu une importante quantité d’e-mails et comme nos activités à l’agence tournaient au ralenti, on s’est dit qu’on pouvait profiter de ce temps pour nous rendre utiles», raconte Sébastien. Il faut dire que ça tombe bien, ils sont talentueux, motivés et travaillent dans la communication! Ils se lancent, la liberté est complète et le duo s’entoure d’autres esprits créatifs comme leurs copines respectives et Flavio Visalli chargé des illustrations: «On voulait faire quelque chose d’altruiste et c’était la bonne occasion!», rajoute Marco.

Exclusivement régional

Vous vous direz certainement que les sites et applications ne manquent pas sur le marché. Alors qu’en est-il du Bottin dans tout ça? Le concept se distingue par son approche exclusivement régionale et par son absence de but lucratif: «On n’a pas de publicité sur le site, c’est un projet qui ne rapporte rien», souligne Sébastien. Et après tout, comme le dit Marco avec le sourire: «Tant mieux s’il y a plusieurs réseaux, les producteurs locaux ne seront jamais trop visibles!». En matière de fréquentation et recensement, le site a déjà pu enregistrer un pic de 600 visites en 48 h à son lancement et l’inscription en continu de nombreux convaincus proposant des produits
uniques. Actuellement, il regroupe le 80% des bonnes adresses existantes et l’objectif est clair: «Nous visons la région au complet!», se réjouit Sébastien.

Comment ça marche ?

Aujourd’hui, pour Niseko, cette jeune agence basée à Lausanne, le Bottin est avant tout une fierté qui reflète la vision de ses deux créateurs. En effet, ici, il n’est pas question de vendre pour vendre, on veut offrir de l’utile, amener un côté éthique au marketing et sélectionner des projets porteurs de sens. Il faut l’avouer, le gain n’est pas toujours immédiat, parfois, il faut manger des pâtes toute la semaine, mais persévérance et passion sont là et la liberté n’a pas de prix.

Comment ça marche? Le site dispose d’une plateforme intuitive et fonctionnelle. Les producteurs remplissent un formulaire simplifié qu’ils transmettent en ligne. Les informations sont par la suite traitées et publiées. Côté consommateur, il vous suffit de taper le produit convoité dans la barre de recherche et de découvrir des saveurs locales qui feront vibrer vos papilles!

Geneviève Muradova-Hernandez
bottin-du-local.ch