Au Château de Vullierens. Merveille au pays d’Alice

Au Château de Vullierens. Merveille au pays d’Alice
18 Oct 2020

Du 20 septembre au 11 octobre s’est déroulé un évènement novateur au Château de Vullierens avec le spectacle immersif «Alice au Jardin des Merveilles», un show inédit dirigé avec maestria par Victoria Giorgini, qui a mis en scène une dizaine d’artistes – dont un magicien, une cantatrice et des comédien(ne)s maîtres dans l’art de l’impro, ainsi que Cédric Cassimo, artiste visuel spécialisé dans la technique d’animation de sable.

35 représentations

Depuis plusieurs années, le Château de Vullierens prolonge son ouverture au-delà de la saison des iris. Désormais, une programmation automnale fait partie intégrante de la proposition du châtelain. Si l’art contemporain monumental trône toujours au coeur du domaine, le planning fait la part belle aux représentations de toutes sortes. C’est là la première merveille du spectacle «Alice»: le lieu. Somptueux, magique, onirique, tellement beau qu’il est le plus merveilleux des décors à animer. Cela, Victoria Giorgini l’a compris et a su s’adapter aux divers endroits où la troupe de saltimbanques de la compagnie artistique Lunidea nous a emmenés au cours des 35 représentations (de jour et de nuit) qui ont été programmées (comprenant deux séries de supplémentaires). «Le succès est au-dela des espérances, commentent Victoria Giorgini et Cédric Cassimo. Nous avons accueilli plus d’un millier de spectateurs (ils étaient une trentaine par représentations) et on a malheureusement dû refuser beaucoup de monde.»

Belle troupe d’artistes

La deuxième merveille de cette proposition de théâtre immersif, c’est l’excellente utilisation des lieux pour diffuser le merveilleux. Soudain, le château et ses jardins semblent sortir d’un livre de contes. Cette visite spéciale était très bien menée, avec un final formidable dans les jardins.

Enfin, la troisième merveille, c’est cette troupe d’artistes qui réinventent les personnages emblématiques du roman de Lewis Carroll, à savoir le Lapin blanc, le Chapelier, le Chat Chester sans oublier la mozartienne Reine de Coeur (une soprano qui a réussi l’exploit de chanter le plus célèbre passage de l’air de La reine de la Nuit). Et puis, une nouveauté dans cette aventure artistique: la participation de Cédric Cassimo, virtuose pour ce qui est de composer des tableaux éphémères sur grand écran, ceci avec du sable sur une table éclairée au-dessus de laquelle est accroché un projecteur.

Espérons que ce concept reviendra en 2021, car il s’agit-là d’un excellent outil mariant l’histoire, la beauté d’un site exceptionnel et la magie d’un spectacle pour toute la famille…

Pascal Pellegrino

PHOTOS CHRISTOPHE COSSET