Cuarnens, Conseil Général. Ce n’est pas gagné pour le projet Hôtel de France

Cuarnens, Conseil Général. Ce n’est pas gagné pour le projet Hôtel de France
25 Oct 2020

Lors de son ultime séance le Conseil général de Cuarnens, placée sous la présidence d’Olivier Chappuis, a accepté les deux préavis déposés. En revanche, il s’est montré réticent concernant les propositions municipales à propos d’un projet de rénovation de l’Hôtel de France avec l’acquisition d’un immeuble qui le jouxte côté Jura.

Depuis quelques années déjà, Cuarnens dispose d’une installation de chauffage à distance alimentée aux plaquettes de bois des forêts communales. Cette installation, qui donne pleine satisfaction, fournit de l’énergie à la salle polyvalente, au collège et à l’immeuble locatif communal. Les services de l’Etat ayant décrété l’installation non conforme aux normes anti-pollution, la Municipalité a déposé une demande de crédit de CHF 600’000.- afin de se conformer à la législation en la matière. La commission chargée de l’étude ne s’est pas opposée à ce projet, mais elle a obtenu l’appui du Conseil pour que l’exécutif étudie la possibilité de remplacer le chauffage complémentaire prévu au gaz par la pose d’une chaudière à mazout qui lui semble plus avantageuse financièrement. La Municipalité reviendra devant le Conseil pour répondre à la demande de la majorité.

Taux d’impôts maintenu

Présenté par le Syndic Frédéric Chappuis, l’arrêté d’imposition pour 2021 maintient le taux de 77% de l’impôt cantonal de base. Seule modification, l’impôt communal sur les chiens qui passera de CHF 40.- à CHF 80.- par animal.

Ensuite, le municipal des bâtiments, Jean-Luc Mermod, a présenté un ambitieux projet d’achat d’un bâtiment jouxtant l’Hôtel de France afin de pouvoir répondre à divers besoins communaux et, dans la foulée de mettre aux normes actuelles l’établissement public et la grande salle. La nouvelle acquisition permettrait la création d’une garderie, de locaux commerciaux
de logements. Ce projet coûtant environ CHF 6’000’000.- a déclenché de nombreuses interventions. «Trop grand! Trop cher! Manque de places de parc entre la RC et la Venoge!» Consciente de l’importance du sujet, la Municipalité a demandé un vote sondage. Il a recueilli 28 non, 21 oui et 4 nuls. Au vu de ce résultat, l’exécutif va remettre l’ouvrage sur le métier.

En faveur d’Eau Solidaire

Pour répondre à une proposition antérieure d’Olivier Chappuis, Jean-Daniel Staub, en charge du dicastère des eaux, a informé que la Municipalité avait décidé de verser un centime par mètre cube d’eau facturé en faveur de l’organisation «Eau solidaire» qui a été créée par l’association des maires des villes francophones. Elle permet de donner un accès à l’eau potable aux populations défavorisées des grandes villes d’Afrique, dont Nouakchott, capitale de la Mauritanie.

Cette contribution se serait élevée à environ CHF 440.- que la Municipalité se proposait d’arrondir à une contribution fixe de CHF 500.-. L’assemblée délibérante législatif s’est montrée plus généreuse en acceptant, sur proposition d’un conseiller et à l’unanimité que Cuarnens rejoigne cet élan de solidarité en versant la somme de CHF 1’000.- par année.

Arnold Grandjean