Le peintre de Mont-la-Ville écrit une carte postale d’un endroit où il a posé son chevalet. Aujourd’hui, un endroit dans la campagne près de Mex.

À Enguérand,

Salut fiston!

À Mex, j’avais rendez-vous avec Etienne, David et Michael. Disposés le long du chemin qui conduit à Vufflens-la-Ville, nous avons posé nos chevalets, sorti pinceaux et peintures. Le village voisin apparaît, surmonté du Jura. Il flotte rapidement dans l’air un parfum de térébenthine…

Le soleil tape, j’enlève ma jaquette. Journée magnifique (la seule de la semaine paraît-il). De nombreux promeneurs en profitent aussi. Coureurs, passant solitaire et groupes d’enfants empruntent ce chemin bucolique et déambulent à côté de nous. Certains accélèrent le pas et lâchent un timide «bonjour». D’autres s’attardent volontiers, entamant la discussion.

En amateur de bande dessinée, tu vas être intéressé par ce qui suit. J’aperçois (soudain) sur l’autre bord du chemin… une énorme crotte de chien (sournoisement dissimulée derrière de hautes herbes). Sens-tu venir le gag? Soucieux de respecter «les distances», les gens se déportent dangereusement au passage vers l’imposante… tu sais quoi. La probabilité qu’une semelle malchanceuse piétine de façon dégoûtante l’amas qu’a «oublié» de ramasser le propriétaire du canidé est cent fois plus élevée que de développer dans les dix jours un certain virus… tu vois lequel.

Deux heures plus tard, ayant disposé les dernières touches à mon aquarelle, je plie le chevalet. Tu ne me croiras pas: la crotte est intacte, insolente.

Il y a des miracles…

Gilles Emmanuel

Contact
Gilles-Emmanuel Fiaux
www.gef-art.ch
Cours de dessin et peinture adultes et enfants à Cossonay.