Faut-il écrire « à pied » sans -s ou « à pieds » au pluriel ?

Lorsqu’on va quelque part à pied, on y va bien avec les deux pieds! Et pourtant, l’orthographe de cette locution n’est pas forcément si logique! Alors, «à pied» ou «à pieds»? La règle est simple: «à pied» est une locution adverbiale qui est toujours invariable. Elle s’écrit donc sans -s. Elle signifie «en marchant». Un moyen mnémotechnique de se rappeler que «à pied» est toujours au singulier est de se dire qu’on utilise qu’un seul pied à la fois pour marcher ou courir.

Cette règle s’applique à toutes les locutions formées avec le mot «pied»: aller à pied, marcher à pied (qui est un pléonasme), course à pied, à pied d’œuvre, mise à pied, un pied de nez, rentrer à pied, venir à pied… Seule exception: l’expression à pieds joints, apparue au XVIIIe siècle, qu’on met au pluriel pour signifier qu’il y a bien deux pieds qui sont joints.

Quand dois-je utiliser l’imparfait et le passé simple ?

L’imparfait est utilisé pour désigner une action qui se déroule dans le passé, mais dont le début et la fin ne sont pas connus. Quant au passé simple, il est le temps idéal pour décrire un événement soudain du passé et dont le début et la fin sont clairement exprimés. Par exemple: Quand le train arrivait dans les montagnes (imparfait), les voyageurs regardaient à travers les vitres (imparfait). Mais: Quand le train arriva à son terminus (passé simple), tous les voyageurs descendirent sur le quai (passé simple).

Comme vous le voyez, l’imparfait permet de mettre une ambiance, de créer une atmosphère ou de planter un décor. En général, c’est le temps utilisé à l’écrit pour une description ou pour représenter une action habituelle. Quant au passé simple, il exprime une action qui s’est terminée à un moment donné. Un petit truc si vous ne savez pas lequel des deux temps utiliser? Avant votre verbe, rajoutez «Habituellement» (pour l’imparfait) ou «Soudain» (pour le passé simple) et regardez lequel convient le mieux. Par exemple: Habituellement, il se souvenait des jours heureux de son passé (imparfait). Mais: Soudain, il se souvint qu’il avait oublié de fermer la porte (passé simple).

Cela dit, dans le langage oral, le passé simple est très souvent remplacé par le passé composé: Soudain, il s’est souvenu qu’il avait oublié de fermer la porte (passé composé).

Gisèle Droux

Y a-t-il une différence entre astrologie et astronomie ?

Oui, c’est une différence semblable entre la page Horoscope de notre journal et la page Ephémérides, produite par notre excellent correspondant Michel Zambelli! En peu de mots, disons que l’astrologie est un art et que l’astronomie est une science. L’astrologie tente de trouver des liens de cause à effet entre les astres et le comportement humain. Beaucoup de monde croit, par exemple, que le positionnement des planètes dans le ciel peut influer sur leur humeur. La présence de Mars dans telle ou telle constellation aurait pour effet de vous rendre nerveux, heureux, amoureux etc.

Une autre croyance astrologique répandue concerne l’idée que les traits de caractère d’une personne dépendent de son «signe», autrement dit, du positionnement du Soleil dans le ciel au moment de sa naissance. En revanche, l’astronomie est une science à part entière. Il s’agit de l’observation des étoiles, planètes et autres objets se trouvant dans l’espace. Il est important de souligner que la science de l’astronomie n’est pas théorique, mais basée sur l’observation. Il s’agit de voir, et de comprendre ce qui se trouve dans l’espace. L’astronomie se pratique dans les observatoires du monde entier.