Jeudi 16 et vendredi 17 septembre prochain auront lieu les deux premières représentations du tout nouveau «seule en scène» de Nathalie Devantay. Après le succès de ses deux premiers spectacles en solo, l’humoriste vaudoise revient dans la peau de… Madame Helvetia! Vous la connaissez? Mais oui! Vous l’avez souvent entre vos mains, sur les pièces de 2.–! Dès lors en exclusivité pour notre journal, voici une interview de cette Swiss-Symbol…

❖ Madame Helvetia, vous êtes l’emblème du pays depuis 1848, donc ça doit vous faire dans les 173 ans. Quel est votre secret pour conserver votre teint de pêche? Le bistouri?

– Pas besoin de botox, l’air vivifiant des montagnes me donne bonne mine! Et puis le secret c’est d’avoir une alimentation équilibrée: raclette, fondue, röstis et meringue à la crème double. Et ne pas oublier de bien s’hydrater. Avec un bon vin suisse, évidemment!

❖ Vous figurez sur la pièce de deux francs alors que Guillaume Tell trône sur la thune. Cela vous fait quoi de coûter trois fois moins cher qu’un homme ?

– Après mes aïeules qui se sont battues pour le droit de vote féminin, moi je sers à débloquer les caddies… Et les billets, on en parle des billets? Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir… J’y travaille!

❖ On vous voit toujours dans la même robe (ou toge). Dites-nous pas que vous roupillez avec!

– Vous avez déjà vu Wonderwoman en pyjama vous?

❖ Votre statue surplombe la place fédérale. De là, vous les voyez tous les conseillers fédéraux. Dites-nous pour lequel vous auriez le béguin…

– Je suis la Suisse, donc je suis neutre! Et je ne fais pas de politique, je préfère faire rire… consciemment!

❖ Votre copine, Marianne, en France dévoile une partie de son buste. Vous pas. Prude, Madame Helvetia?

– Je suis l’image de la Suisse, donc oui. Marianne me dit souvent que je suis trop timorée, que je devrais faire comme elle, me révolter et descendre dans la rue pour faire changer les choses! Mais c’est ce que je fais! Moi aussi pour changer les choses je descends dans la rue! Pour récolter des signatures et déposer une initiative. Et 6-7 ans plus tard on vote! Mais là, comme on se rappelle plus ce qu’on voulait changer… on dit «Nein»!

❖ Cela vous fait quoi de jouer devant une salle majoritairement constituée de Traîne-Gourdins (sobriquet des habitant(e)s de Cossonay)

– J’ai hâte!!! Je connais bien la région et je sais que le public ici est très chaleureux! C’est bien pour ça que j’ai choisi de commencer ma tournée par Cossonay. J’ai un lien d’affection particulier avec le Théâtre du Pré-aux-Moines. Et puis, j’y suis si bien accueillie par sa directrice et toute l’équipe. J’ai eu la chance de pouvoir y répéter et monter le spectacle. Ah oui j’ai besoin de beaucoup répéter… beaucoup, beaucoup, beaucoup!

❖ Jeudi prochain aura lieu la première de votre nouveau spectacle. En général êtes-vous traqueuse avant une première? Si oui, à quoi carburez-vous pour calmer ce stress ?

– Oui, moi Madame Helvetia c’est la première fois que je vais monter sur scène donc j’ai le trac! Mais heureusement je ne serai pas toute seule sous les projecteurs, je suis accompagnée par quelques personnages savoureux et bien de chez nous, qui vous feront vivre des scènes de vie typiquement suisses… Alors retrouvez-moi à Cossonay ou ailleurs, pour passer un bon moment tous ensemble!

Toutes les infos et dates sont à retrouver sur: www.nathaliedevantay.ch.

Pascal Pellegrino