Du 9 au 11 septembre dernier ont eu lieu trois jours de portes ouvertes pour le moins spéciales dans la petite zone commerciale où se trouvent les Meubles Jaquier, en bas du village de La Sarraz sur la route en direction de Cossonay. Il s’agissait de visiter les nouvelles installations et d’inaugurer la nouvelle stratégie énergétique d’un site entier de sept commerces, regroupés majoritairement sous le même (grand) toit, site qui sera désormais alimenté et chauffé avec des énergies 100% renouvelables.

400 panneaux solaires posés sur un toit de 700 m2

Mais commençons par le début. Le propriétaire des lieux, Yves Jaquier, a dû rénover sa toiture, car elle était porteuse d’amiante. Du coup, il a fait isoler son toit selon les normes Minergie (et a bénéficié ainsi de subventions du canton de Vaud). Dans le même temps, M. Jaquier s’interroge sur l’opportunité d’installer du solaire photovoltaïque et contacte VOénergies, fournisseur d’énergie verte à Vallorbe, dont le but est, selon les termes de son directeur général Christian Tinguely: «d’accompagner nos clients (principalement dans le Nord vaudois) dans la mise en œuvre de la transition énergétique, climatique et digitale».

Cette entreprise, appartenant à 66% aux communes et à 34% en mains privées, mandate alors son responsable commercial Nicolas Erbeau, pour établir un plan d’action global. Trois options environnementales sont suivies sur ce site consommant plus de 100’000 Kwh par année: la plus importante est la pose de près de 400 panneaux solaire sur les 700 m2 du toit, la suivante est de remplacer l’ancien chauffage au gaz par une pompe à chaleur air-eau; enfin, M. Jaquier désirait que soient mises à disposition sur le parking deux bornes de charge publiques (Green Motion) pour voitures électriques. Etant donné que cette nouvelle installation est conséquente et s’inquiétant de son entretien, Yves Jaquier choisit de déléguer l’investisse- ment du projet global à VOénergies. «C’est ce qu’on appelle un contracting (solaire et pompe à chaleur), explique M. Tinguely. Nous investissons dans l’installation et assumons le fonctionnement et l’entretien durant 25 ans, ainsi que les pannes et risques liés à un tel investissement. En contrepartie, nous revendons l’énergie électrique renouvelable à tous les membres de cette zone commerciale, constituant ce qu’on appelle un regroupement de consommation propre. Chacun de ses membres consomme directement l’énergie solaire produite par l’installation photovoltaïque pour ses activités; et ceci à un prix légèrement moins cher, à savoir 18cts/kWh au lieu de 22 cts/kWh. Cela représente une économie de 800.- par année sur la facture globale d’électricité.»

Prise de conscience

«Dans ce 21e siècle qui sera celui du réchauffement climatique, conclut Yves Jaquier, il faut que chacun prenne conscience qu’il peut apporter une réponse à son propre niveau. C’est l’accumulation de ces réponses particulières qui peut avoir un effet collectif significatif.»

Pascal Pellegrino