Les 30 septembre et 1er octobre, nous avons accueilli pour un mini-stage de journalisme Rose Guex (14 ans) de La Sarraz, actuellement en onzième année (voie prégymnasiale). Elle a choisi le sujet de l’article et a rendu sa rédaction que nous publions ici avec toutes nos félicitations.

Depuis quelques semaines déjà, une dizaine de baigneurs intrépides de tous âges habitant La Sarraz ou ses environs affrontent, chaque lundi, l’eau froide de la Venoge. Ils ont pour nom: Les Pingouins de la Venoge.

L’idée est de Patrick von Meiss, un manager âgé d’une cinquantaine d’années: «J’avais surtout envie de revoir les gens, d’avoir des contacts avec des habitants de La Sarraz dans une activité gratuite et bonne pour la santé.»

Les pingouins se rejoignent sur le parking de la zone industrielle en face de La Filature, longent la rivière jusqu’à leur spot et plouf! «Moi cela faisait longtemps que j’avais envie de me baigner en eau froide et quand Patrick m’a proposé le challenge, j’ai tout de suite dit oui», me dit une nageuse. Toutefois, la majorité d’entre eux n’avait jamais pensé à faire cela mais ils étaient chauds à cette idée.

Bon pour la circulation

La température de la Venoge oscille entre 8 et 15 degrés. Les baigneurs y restent de 5 à 10 minutes. Après l’effort, le réconfort, avec une bonne tasse de thé chaud!

«La baignade en eau froide est bénéfique pour le cœur et la circulation sanguine. Elle permet aussi d’avoir plus d’énergie, d’améliorer son moral, de combattre les infections, de réduire le stress et d’augmenter la confiance en soi. C’est pourquoi de nombreux athlètes de haut niveau la pratiquent», explique Koen de Jong, co-auteur du livre «The Iceman, suivez le guide». Ce livre parle de Wim Hof, surnommé l’homme de glace, qui est reconnu internationalement pour ses records d’exposition au froid, dont certains sont inscrits dans le Livre Guinness des records. C’est à partir des années 2000 qu’il a fait la promotion de sa méthode d’entraînement basée sur le froid, les techniques de respiration et de méditation, et a vanté ses bienfaits pour la santé physique et psychique.

Prudence toutefois

Attention cependant: la baignade en eau froide est déconseillée aux personnes sujettes à une pathologie cardiaque. Quant aux autres, ils risquent l’hypothermie, voire l’hydrocution, s’ils s’y prennent n’importe comment, trop brusquement ou s’ils restent immergés trop longtemps. Un bon moyen de se familiariser avec le froid est de commencer tout simplement à petites doses sous sa douche matinale.

Chers lecteurs et lectrices, armez-vous de courage et vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire pour soigner votre corps et votre esprit!

Rose Guex