«Par hasard, aurais-tu du travail pour mes bénéficiaires?» Tout est parti de cette question de Christophe Geiser, maître socio-professionnel au centre ORIF à Pomy, à Pascal Miéville, gérant du cinéma de Cossonay.

Rappelons que l’ORIF, cette organisation romande à but non lucratif, a comme mission l’observation, la formation et l’intégration des personnes atteintes dans leur santé ou en difficulté. Intéressé par ce défi, M. Miéville a donc proposé de reprendre l’inventaire des affiches de film, qu’il avait déjà commencé avec son équipe du cinéma de nombreuses années en arrière. «En principe, les cinémas ne les gardent pas, mais chez nous, on les entrepose à la cave depuis plus de 50 ans!» Un jour de 2012, lors d’une fermeture estivale, il s’est dit que ce serait une bonne idée d’en faire quelque chose; de là est née cette collaboration.

À voir jusqu’au 28 juin

Depuis 2020, Renaud von Allmen, un des bénéficiaires de l’ORIF est le responsable du tri de ces affiches. Plus de mille ont été classées et archivées, 1673 exactement! Ils ont créé ensemble une base de données sous forme d’un fichier Excel pour toutes les répertorier. Le but de cette action est aussi de soutenir l’activité du cinéma en vendant ces documents. «On s’est approchés de collectionneurs en Suisse et à l’étranger», confie Pascal Miéville. Une pointe de cet iceberg est en exposition dans les couloirs de l’ORIF jusqu’au 28 juin (ouverture du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30). Il est possible de les acheter, les prix et les formats sont variables. On peut déjà les réserver et, par la suite, un site Internet sera mis en place pour la vente. Ce côté administratif est encore en cours de réalisation. Cadeau bonus de cette opération: toutes les petites mains qui y ont participé ont pris du plaisir, tout en étant bercé par les souvenirs et la nostalgie propre aux cinéphiles…

Adeline Hostettler

Centre ORIF, chemin du Mont-de-Brez 2, jusqu’au 28 juin