UNE PROMOTION MÉRITÉE EN DEUXIÈME LIGUE POUR LA SAION PROCHAINE

Le FC Venoge a réussi l’exploit de ne jamais perdre un seul match durant toute la saison 21-22 passée au sein du Groupe 4 de troisième ligue. «Je ne pense pas qu’on puisse revivre une saison pareille, confie le président Sébastien Anger. C’est extraordinaire et il faut goûter à chaque instant de bonheur que cela nous procure.» Ce d’autant plus que ce miraculeux résultat boucle la vingtième saison du club. Un cadeau d’anniversaire inespéré, donc!

Coup de chapeau à Elio !

Ces instants de bonheur, les supporters et supportrices les ont prolongé dimanche passé autour de joyeuses grillades pour féliciter les valeureux joueurs de l’équipe après un dernier match de barrage qui s’est terminé sur une égalité face à l’AS FC Napoli Vevey. La Une du FC Venoge termine première du second groupe de promotion et évoluera en deuxième ligue la saison prochaine.

La suite sera construite sur le traditionnel: «On ne change pas une équipe qui gagne», à moins que la saison de transferts, qui débute dès le 1er juillet, ne modifie les choses.

Derrière ce succès, il y a des joueurs et surtout un entraineur à qui l’on doit beaucoup, en l’occurrence Elio Da Mota, arrivé dans le club en 2019. «Son engagement et son investissement sont remarquables, explique Sébastien Anger. Il est vraiment un passionné qui filme tous les matches pour mieux les analyser ensuite. Il est à l’image de toute l’équipe: ils ont tous un esprit de gagneurs.»

Un club en bonne santé

Le président tient par ailleurs à remercier les sponsors, les partenaires et bien sûr les supporters qui sont indissociables du succès vécu par l’équipe fanion. «Au final, la meilleure preuve que le club est en bonne santé, c’est qu’il va engager neuf équipes de «jeu à onze» la saison prochaine, quatre équipes de seniors, deux équipes d’actifs, une équipe de juniors B et deux équipes de juniors C. Sans compter les équipes de plus jeunes. Voilà aussi une belle victoire: la réunion de l’ensemble de ces personnes, enfants et adultes, qui font vibrer le club tout entier!»

Pascal Pellegrino