Théâtre de Pré-aux-Moines

De nouveau une salle comble vendredi 2 septembre pour la soirée de présentation de la saison 2022-2023, un véritable gala, où les sourires du public, de la directrice Camille Destraz et de son équipe, sans oublier ceux des artistes disant leur plaisir de se retrouver sur les planches du PAM. Chanson, humour, comédie musicale, impro et danse sont au menu, soit vingt-deux spectacles romands, sans compter la soirée «finale du Mundial de foot & Blindtest musique» projetée dans le foyer du Théâtre.

Dans la salle, le public est tout ouïe et, sur scène, Camille introduit la soirée en remerciant les divers protagonistes assurant les magnifiques soirées du Théâtre du Pré-aux-Moines. La saison dernière a été remarquable, puisque le taux de remplissage de la salle s’est élevé à 85%, avec 11’000 entrées.

Simon Romang en remet une couche…

Derrière les rideaux, les artistes présents se préparent à leur intervention. Ils font les 400 pas, ou alors, concentrés, restent dans un coin; quelques-uns relisent leur billet, échauffent leur voix ou s’enquièrent auprès du technicien Igor de leur ordre de passage. Certains se présentent sur scène avec leur costume de scène, tels Simon Romang qui a enfilé ses Pampers pour son spectacle «Poussette»! Le public rit aux éclats et Simon espère, qu’avec une telle tenue, il fera la Une du Journal de la Région de Cossonay (Note de la Rédaction: Cher Simon, devant la puissance évocatrice de cette photo de vous en couches culottes, nous avons préféré une autre image pour la Une du journal! J’espère que vous ne nous en voudrez pas!).

Parmi les autres artistes, relevons un mélange de personnages confirmés (Blaise Bersinger, Henri Dès, Karim Slama, Sandrine Viglino, Joseph Gorgoni ou le groupe Voxset) et d’autres moins connus, mais performants (Le choeur Voix de Lausanne, Maria de la Paz, le groupe Les Fils du Facteur). Et puis, le Béjart Ballet Lausanne sera de retour, perpétuant ainsi le coup de coeur qui avait eu lieu entre lui et le «petit» théâtre de Cossonay.

Pendrillon du 2 au 5 mars

Le Festival du Pendrillon, où une centaine de spectateurs se retrouvent sur le plateau pour découvrir des spectacles dans une atmosphère intimiste, se déroulera du 2 au 5 mars. Parmi les sept événements prévus, signalons celui du mentaliste Nicolas Burri qui a présenté un extrait de ses performances sur les thèmes de l’étrange et des facultés mentales. Pour concrétiser sa démonstration, il a utilisé Camille et un spectateur comme cobayes. «Et les bras nous en tombent…! », comme le relève le programme imprimé 22-23!

Enfin, Philippe Delacuisine, président de l’ASTARPAM (Association des amis du Théâtre du Pré-aux-Moines), a redit l’importance du soutien apporté à ce lieu des arts de la scène. Involontairement, il a provoqué un bel éclat de rire parmi les spectateurs quand il a plaidé pour une augmentation des membres de l’association, alors qu’un slide évocateur du spectacle «Conversation avec mon pénis» était projeté sur l’écran!

Vivement les trois coups pour la reprise le 6 octobre avec Blaise Bersinger. Infos et locations sur: www.preauxmoines.ch.

Claude-Alain Monnard