Une nouvelle jeunesse

Samedi dernier, c’était jour de fête avec apéro à la bibliothèque de Pampigny. Elle a ouvert un nouveau chapitre de sa belle et longue histoire qui a débuté en 1842 à l’initiative de la Société de lecture. Son activité subira quelques interruptions! Elle renaît en 1986 et devient en 1996 une association à but non lucratif. Elle prend alors possession d’une ancienne salle de classe au premier étage du château. En 2001 elle reçoit le statut de bibliothèque communale.

Sur trois locaux

Suite à la fusion des communes ayant donné naissance à Haute-morges, elle devient la bibliothèque communale de la nouvelle entité. L’administration étant centralisée à Apples, plusieurs locaux du château, (le seul château communal de Hautemorges) se sont trouvés disponibles. Grâce à la compréhension de la municipalité, la bibliothèque a déménagé au rez de chaussée et dispose de trois locaux. L’ancien bureau communal accueille le cœur de la bibliothèque. Depuis celle-ci, on accède à l’ancienne salle de municipalité dans la tour sud-ouest du bâtiment. Cette salle est dévolue aux documentaires pour enfants et adultes. De plus, elle est aménagée en salle de lecture. À l’opposé, se trouve un troisième local utilisé autrefois comme salle du Conseil et local de répétition de la fanfare. Contre ses murs se trouvaient de grandes armoires à rayonnages accueillant les livres à disposition des lecteurs… tous fourrés avec un papier bleu foncé! Toute une époque! Aujourd’hui, on y trouve des toilettes, une cuisinette et une surface suffisante pour le rangement, le vestiaire et le confort des neuf bénévoles qui assurent l’exploitation de ce lieu de culture.

Plus de 6’000 livres

Deux personnes, Martine Lambelet et Odette Kolly ont le statut de responsable du staff des dix bénévoles qui sont au service du public. C’est cette dernière, qui s’est exprimée au nom de ses collègues: «Tout d’abord je voudrais exprimer ma reconnaissance à la municipalité pour son soutien et au personnel communal, plus spécialement à l’apprenti Ben Schweizer qui a construit, sous la supervision de Stephane Rempe certains des meubles de nos nouveaux locaux. Mais la majorité de nos meubles et rayonnages ont été récupérés, aucun n’a été acheté! On a effectué le déménagement avec l’aide de ce personnel, mais aussi avec nos maris! Nos rayons sont garnis de plus de 6’000 ouvrages. Nous rafraîchissons notre offre deux fois par année et un autre apport provient de dons. Dans l’autre sens, nous procédons à des désherbages réguliers. Actuellement, nous comptabilisons environ 200 abonnements dont une centaine d’enfants.»

Relevons que, à l’occasion de cette manifestation le caveau avait été réquisitionné pour liquider au prix unique de un franc, un millier livres en tous genres, y compris des BD!

Arnold Grandjean