Penthaz – Conseil communal – Création d’une UAPE

Penthaz – Conseil communal – Création d’une UAPE
29 Oct 2018

Jeudi 18 octobre dernier, seul point de l’ordre du jour, le conseil communal de Penthaz a accepté, à l’unanimité moins une abstention, un crédit d’investissement de CHF 650’000.- destiné à la création d’une Unité d’accueil pour écoliers (UAPE).

Des locaux pour 24 enfants

Rappelons qu’une pétition dans ce sens a été adressée à la Municipalité et que, de plus, la loi cantonale sur l’accueil de jour des enfants oblige les communes à prévoir un accueil parascolaire.

En outre, le règlement d’application, récemment voté par le Grand Conseil, accorde aux communes un délai transitoire jusqu’en 2023 pour se mettre en conformité. Selon les directives fixées en
2017 par l’Accueil de jour des enfants de la région de Cossonay (AJERCO), Penthaz doit prévoir des locaux pour 24 enfants, soit une surface d’environ 120 m2.

Entre les pavillons scolaires

Afin d’éviter la mise en oeuvre de transports supplémentaires et coûteux, l’idée de la Municipalité est de construire ce nouveau bâtiment à proximité immédiate des locaux d’enseignement. Après analyse, la Municipalité a déterminé que le seul emplacement logique se situe entre les pavillons scolaires primaires provisoires (ces derniers devant disparaître dans les deux ans à venir) et la façade-est du collège de la Léchire. Cette UAPE sera construite sur la base d’un système modulable, ce qui permettra, à terme et selon l’évolution de la population de Penthaz, de prévoir un étage supplémentaire, permettant (sur demande de l’AJERCO) d’accueillir un nombre plus important d’enfants. Les coûts de fonctionnement annuels, à charge du budget communal, dès l’entrée en  fonction de l’UAPE, soit en principe dès le 1er août 2019, se compose de 3 facteurs principaux: – la part des coûts de fonctionnement mis à la charge des utilisateurs (les parents) en fonction de leur revenu, le nombre d’élèves de Penthaz scolarisé à Penthaz ainsi que les participations des autres communes rattachées à l’ilot, proportionnellement au nombre de leurs élèves fréquentant l’UAPE précitée.

« La Pentadine » reste

Selon les estimations, en fonction des facteurs évoqués précédemment, la charge communale annuelle devrait être de l’ordre de CHF 120’000.-, soit un peu moins de trois points d’impôt communal.

Une chose très importante à savoir: la Municipalité entend garder l’entité «La Pentadine», soit l’accueil de midi, afin de permettre aux familles plus modestes, qui ne pourraient pas financer une adhésion à l’UAPE de leur enfant, de disposer tout de même d’une structure plus légère mais couvrant au moins les besoins de midi.

Francis Nobs