Gros succès pour les retrouvailles avec les spectateurs

La salle polyvalente de Chaniaz affichait complet samedi soir et dimanche en fin d’après-midi pour les deux premières représentations du nouveau spectacle du Chœur mixte l’Avenir de Bussy-Chardonney, «Rira bien qui rira le dernier»! Un moment très attendu aussi bien par les chanteuses et chanteurs que par leur fidèle public qui accompagne et soutient d’année en année cet ensemble choral très dynamique et chaleureux.

Des sketches « covidiens »

Sous la conduite d’Elodie Junod, sa cheffe titulaire, la cinquantaine d’interprètes ont entonné neuf chansons harmonisées de notre temps, dont quatre par Raoul Baumann, l’ancien directeur du chœur. Dans les rangs se trouvaient quelques têtes jeunes et nouvelles. En effet, l’Avenir se caractérise par une moyenne d’âge relativement jeune et par un bel équilibre entre voix féminines et masculines (18 hommes). Malgré la coupure imposée par la Covid, le public a prouvé avec ses applaudissements nourris, son plaisir de retrouver intact le dynamisme et la joie de chanter qui caractérise cet ensemble. Même retrouvailles appréciées pour les sketches sortis de l’imagination fertile de Jacky Mingard et Stephan Rempe. Ils ont été interprétés avec aisance par des chanteuses et chanteurs comédien(ne)s et mis en scène par Caoimhe Cantwell. La nouvelle commune de Hautemorges et les virus ont naturellement trouvé place dans le spectacle. À citer aussi un philosophe chinois, comme sorti d’une bande dessinée, qui n’était pas avare de citations inédites de Lao Tseu. En voici un échantillon! «Si tu veux trouver une aiguille dans une botte de foin, tu y fous le feu … et tu attends le matin!»

Comme d’habitude, nous avons apprécié l’accompagnement instrumental, présent en support et totalement intégré au vocal. En l’absence de Fabienne Siegwart pour raisons de santé, c’est l’ancien directeur Raoul Baumann qui était au piano en compagnie de Nicolette Regard au violon et violoncelle, Hugues Mingard à la guitare et Jean-Luc Decrausaz à la batterie.

À l’issue de la soirée, Cédric Schneider, nouveau président de l’Avenir nous a raconté cette belle aventure de l’intérieur: «Nous n’avons repris nos répétitions qu’à partir du mois de mai en effectif réduit et… en portant le masque! Mais on sentait cette volonté de nous revoir et de partager notre amitié autour du chant. Durant l’été, nous avons organisé des répétitions à l’extérieur, soit sur le préau de Chaniaz ou en cas de mauvais temps sous «la cantine aux Cretegny»! Au vu des circonstances nous avons dû composer un programme plus court que d’habitude en reprenant des titres déjà chantés sur scène. Pour le comité qui tenait ses séances lors des répétitions, nous avons dû nous adapter et organiser un grand nombre de séances hors de celles-ci pour suivre l’évolutions des contraintes imposées et organiser la vie de notre société fondée il y a environ 80 ans!»

Le spectacle sera à nouveau joué ce soir vendredi 26 et demain samedi 27 novembre à 20h15.
Réserver au 021 800 41 40 est conseillé afin de ne pas vous déplacer…pour des prunes!

Texte et photos Arnold Grandjean