Les balades des gens heureux

Les balades des gens heureux
17 Déc 2018

Naturando fait le cadeau de bienvenue idéal pour des arrivants de régions urbaines ou lointaines. Les fiches d’itinéraires du recueil de sentiers ont permis à des familles de tisser des liens avec les régions de l’Ouest vaudois et la Vallée de Joux.

En effet, la promenade du dimanche dans les bois est une des coutumes campagnardes les plus appréciées chez les nouveaux arrivants. Même pour les connaisseurs de la région, ces balades peuvent être tout autant une source de tranquillité que de découverte: après tout, cette pratique est devenue tradition. Elle apporte bienfaits pour le corps et l’esprit, en plus de l’aspect social.

34 itinéraires différents

La balade est notre bouffée d’air frais, un moment de ressourcement idéal pour réfléchir à la vie ou simplement pour s’éloigner de notre quotidien. Voilà un des deux aspects que Didier Borboën, ancien président de la CBOVd (Chambre des Bois de l’Ouest Vaudois), présente dans le recueil.

Actuellement, le guide propose 34 itinéraires différents, le double de ce qu’offrait la première édition en 2003, entre la frontière genevoise, la Vallée de Joux et la Venoge. Le recueil comprend aussi un guide, intitulé Arbres & Arbustes sous forme de mini-brochure qui a pour but de faire reconnaître au lecteur les 57 types d’arbres propres à la région au moyen de textes et d’illustrations. Depuis bientôt 20 ans, la CBOVd cherche non seulement à mieux contempler la nature, mais aussi à la respecter et à la conserver.

Au jour d’aujourd’hui, le stock de la réédition (en 2009) du livre est épuisé, mais il est annoncé sur le site de la CBOVd qu’une nouvelle édition mise à jour et augmentée est en cours.

Pour découvrir cette nouvelle mouture, il faudra patienter encore quelques mois jusqu’au printemps 2019.

Alors, où nous emmèneront les dix nouvelles balades de cette nouvelle édition? Mystère…

Enjeux environnementaux

La fondation Audemars Piguet, qui contribue depuis 1992 à la conservation des forêts (en Suisse et à l’étranger) a parrainé ce guide à cause des enjeux environnementaux qu’il présente. D’autres associations, telles que le Service des Forêts de la Faune et de la Nature, ont soutenu ce projet pour le rendre plus accessible dans la région. Aujourd’hui son succès est tel qu’il est difficile de se
le procurer aux greffes communaux où il est en vente.

Donc, armons-nous de patience!

Oscar Jordan