Eclépens – Le refuge est reconstruit !

Eclépens – Le refuge est reconstruit !
24 Mai 2019

Journée de fête à Eclépens samedi 18 mai: comme le vieux chalet de la chanson, il est un nouveau refuge, rebâti d’un coeur vaillant, plus beau qu’avant! Et ce nouveau gite sur le flan du Mauremont a été inauguré par la Municipalité et la population locale, accueillie par un café-croissant, puis un apéritif-grillades.

Dans son discours, le syndic Claude Dutoit s’est réjoui, au nom des autorités communales, que le refuge incendié à cause d’un court-circuit électrique dans la nuit du 5 au 6 mars 2018 ait pu être reconstruit dans un délai si court. Loué environ 120 fois par an, l’ancien refuge avait été fort apprécié durant ses douze ans d’existence par tous ceux qui avaient pu en profiter.

Pour avancer avec la reconstruction, la Municipalité avait demandé un crédit extra-budgétaire permettant d’avancer le financement des travaux en attendant le remboursement par l’assurance incendie. Avec l’aval du Conseil communal le 4 septembre 2018, l’exécutif confiait les travaux au même constructeur que l’ancien, Nicolas Reymond et son fils Manoé des Bioux, alors que le garde-forestier Harry Kleiner choisissait les sapins qui pourraient être abattus afin de les utiliser. Début octobre, les travaux démarraient déjà et grâce à une météo hivernale clémente et à l’excellent travail des firmes mandatées, le chantier a pu être rapidement fini.

Le syndic a donc vivement remercié les entreprises qui y ont travaillé, ainsi que de généreux donateurs qui ont offert des réalisations nouvelles ou une diminution des coûts.

Disponible dès le 1er juin 2019, le refuge dispose d’une cuisine équipée, d’un fourneau, de tables et bancs offrant 70 places assises à l’intérieur et 30 places extérieures abritées, des sanitaires ainsi que, nouvellement, une piste de pétanque: le tout permettra de vivre à nouveau de beaux moments de festivités dans ce superbe refuge… pour lequel un nom est recherché à travers un concours de propositions lancé à la population. Mais avant son baptême, souhaitons-lui déjà une très longue vie!

Pierre-Alain Pingoud