Pampigny – Conseil Communal

Pampigny – Conseil Communal
03 Juil 2019

De 20h15 à quelques minutes avant minuit, c’est la durée du marathon législatif auquel ont participé les membres du Conseil communal de Pampigny lors de leur séance de lundi dernier. Il faut dire que l’ordre du jour était copieux et qu’un intervenant extérieur est venu apporter son éclairage sur la révision du Plan général d’affectation qui faisait lui aussi l’objet ’un préavis.

Suite à la démission des conseillers Dominique Guillemin et Marc Terrapon, la séance a débuté avec l’assermentation de Laurent Tardy et Giovanni di Domenico.

Premier préavis traité: une demande crédit de Frs 124’000.- pour la révision obligatoire du Plan général d’affectation (PGA). Révision devenue nécessaire en vertu de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT). Avant l’acceptation de ce crédit, le Conseil a été informé de la complexité de l’exercice par M. Mudry de l’atelier Mopa, en charge de cette révision.

L’assemblée délibérante a ensuite approuvé les comptes 2018 qui, avec Frs 5’047’276.- aux dépenses et Frs 5’436’027.- aux recettes ont dégagé une marge d’autofinancement de Frs 388’751.- avec un bénéfice de l’exercice de Frs 14’255.85 viré à capital.

Création d’un pumprack: une première romande!

Suite à de nombreuses demandes en vue de la réhabilitation d’un skate park, la Municipalité sollicitait un crédit de Frs 180’000.- pour améliorer la place de jeux du Champ Carré et y créer, non pas un skate park mais un «pumprack». Soit un mini circuit vallonné à parcourir en vélo. Plus qu’une description, la photo ci-dessus vous donne une idée de ce que sera approximativement la réalisation prévue au Champ Carré. Ce sera la première en Suisse romande!

Une avance de frais pour Hautemorges

L’échéance approche pour la nouvelle commune de Hautemorges. Afin de préparer la mise en œuvre de cette fusion, la commune de Pampigny, disposant de suffisamment de liquidités, a été choisie pour financer cette mise en œuvre à hauteur de Frs 180’000.-. Un crédit accordé, qui sera entièrement amorti au bouclement des comptes 2021.

Une motion à 1’200’000.-

Suite à la réalisation en cours de quatre immeubles collectifs au centre du village, le propriétaire agriculteur voisin, pressentant une cohabitation difficile avec son exploitation laitière, a décidé de vendre son bien et de construire une ferme à l’extérieur. Une motion déposée en décembre 2018 demandait à la Municipalité d’étudier l’opportunité d’acquérir tout ou partie des quatre parcelles concernées.

Après de multiples péripéties, l’exécutif est venu devant le Conseil avec trois propositions: 1) acquérir pour Frs 1’200’000.- environ 1’800m2 et se donner le temps d’élaborer un projet en partenariat avec divers intervenants. 2) Etude en partenariat et achat dès le permis de construire délivré. 3) Abandon de l’achat avec perte de maîtrise sur l’urbanisation de ces parcelles. Dans la longue discussion qui a suivi, l’inconfort des conseillères et conseillers, aussi palpable que celui de la Municipalité, a rendu le débat lourd… ou était-ce la canicule? Au vote la première solution a été acquise par 26 oui, 5 non et 3 blancs.

Avant la levée de l’assemblée peu avant minuit, le Conseil a encore procédé aux élections réglementaires qui ont confirmé à son poste de président du Conseil communal, Paul-Henri Vallotton à l’unanimité des suffrages.

Arnold Grandjean