Vullierens – Yoann Chauvy un homme « murs »

Vullierens – Yoann Chauvy un homme « murs »
16 Juil 2019

Jeune, Yoann Chauvy aimait les lego. Était-ce un indice sur sa carrière? Ses parents ont souvent retapé des maisons alors peut-être bien que cela l’a influencé. Ce n’était pourtant pas le domaine dans lequel il s’était lancé. Après avoir effectué un apprentissage de vendeur, il a souhaité être gestionnaire de vente. Cela n’a pas duré et il a cherché de nombreuses années à changer de métier. «L’envie de sortir m’appelait déjà, lorsque je travaillais dans un centre commercial », explique-t-il.

La dépression à ses trousses, il a fini par se lancer et a crée sa propre entreprise: Terre Pierre Nature. Il a toujours aimé la pierre et proposait souvent à ses parents de remplacer certains matériaux par de la pierre. Il s’est donc formé avec Thierry Carbonell et a appris à réaliser des murs la plupart du temps sans liant, composé de pierre seulement. C’est cela les murs en pierres dites «sèches». Il est depuis toujours resté dans la région, entre Bremblens, Romanel, et Vullierens où il habite aujourd’hui.

La spécificité de sa démarche, c’est qu’il n’utilise que très rarement la meule et ainsi, passe beaucoup de temps à trouver la bonne pierre, comme la pièce bleue impossible à trouver parmi toutes les pièces monochromes qui forment le ciel dans un puzzle. Le cas échéant, il la taillera alors lui-même avec des outils, à la main. Calschiste, calcaire, grès, quartz, granite, rien ne lui résiste afin de créer des murs de soutainement, de parement, de séparation.

Il a participé cette année aux Journées Internationales des Métiers d’Art (JEMA) afin de faire découvrir sa profession d’art au public. En effet, il transforme la matière et grâce à sa créativité, crée des constructions que seules la patience et le renoncement à des  techniques modernes peuvent faire naître. Le résultat est véritablement esthétique et dure au moins cent ans: «Je ne devrais donc jamais réparer un seul des murs que j’ai construits! », conclut-il.

«Certains disent que je suis fou… C’est vrai que je suis un peu un puriste», déclare en riant Yoann Chauvy, mais c’est en cette démarche que son métier a tout son sens. «Je me mets souvent au défi et j’évite de choisir la solution de la meule. De toute façon, c’est la pierre qui a toujours raison. Si elle veut se casser, meule ou pas, elle se cassera.» Le travail d’orfèvre que certains murs représentent lui permet de sortir de sa zone de confort et ainsi de lui faire se découvrir d’autres capacités.

Il souhaite ajouter encore plus de poésie dans ses réalisations et sculpter la pierre afin de réaliser des pièces d’art. «La pierre offre de si nombreuses possibilités.»

La créativité et quelques connaissances en géométrie permettent de créer indéfiniment. «La corde à treize noeuds, la géométrie sacrée, la suite de Fibonacci,… J’ai envie de faire miens tous ces concepts via la création d’objets d’art.»

Yoann Chauvy voit son avenir dans la formation. «Viendra un moment où il faudra transmettre le savoir et les techniques», explique-t’il. Il donne déjà des cours à Marcelin, de temps à autres. «Je partage mes techniques petit à petit, après tout je n’ai que trente-six ans», dit-il en souriant.

Dans la région, on peut facilement observer un de ses murs à la boulangerie Jacquat à Echandens et pour les curieux qui désireraient participer à un stage, Yoann Chauvy donnera deux stages à Ponty (Aigle) les 29 juin et 13 juillet. Informations au 078 722 66 68.

Vaïata Sourou Bron


Son parcours

Un mur ne se construit pas en deux jours, un muretier non plus
1983: Naissance de Yoann Chauvy à Morges
1998-2002: Apprentissage et emploi dans la vente en tant que gestionnaire
2003-2010: Différents emplois, armée, un peu de chômage, aide maçon, formation en construction en pierre sèche: Yoann se cherche
2011: Yoann s’est trouvé, a monté son entreprise de construction en pierre sèche, Terre Pierre Nature, aujourd’hui à Vullierens.