La route de la joie – Episode 2, Escale à Cagliari en Sardaigne

La route de la joie – Episode 2, Escale à Cagliari en Sardaigne
24 Fév 2018

Journaliste militant pour une information positive, Isou, alias Isabelle Alexandrine Bourgeois de Giez, est partie un an dans le camping-car Begoodee pour récolter de la joie à partager et rencontrer des femmes et des hommes inspirants…

Après Damanhur, j’ai embarqué Ulysse et Begoodee sur le ferry de Gênes à Olbia pour me rendre à Cagliari où j’ai rendez-vous avec le Dr. Luciano Carboni. Médecin très aimé dans la région, il a soulagé des centaines de malades chroniques en prescrivant un «traitement» original qui porte le nom de «Théâtre du Vécu». Imaginé et élaboré par le professeur genevois Jean-Philippe Assal, pionnier en Europe de l’éducation thérapeutique du malade, le «Théâtre du Vécu»* est un processus créatif capable de transformer une expérience passée difficile en utilisant les moyens du théâtre. Grâce à cet outil, le Prof. Assal et le Dr. Carboni ont permis à des milliers de patients de cohabiter harmonieusement avec leur maladie ou à dépasser leurs épreuves personnelles. En devenant les metteurs en scène de leur histoire, les participants parviennent à s’extraire du scénario de la souffrance.

Pour leur engagement courageux et parce qu’ils considèrent toujours l’humain avant de traiter le malade, je leur ai remis deux lampes solaires. En amont des performances médicales, des protocoles de soins et des «turn-over» de personnel interdisant aux sentiments de s’installer entre patients et accompagnants, Le Théâtre du Vécu priorise les valeurs d’humanité, de temps, de tendresse et d’empathie autour des patients. Parce que Joy For The Planet partage ces mêmes valeurs d’humanité et d’espoir, j’ai proposé d’animer deux ateliers de lampes solaires à des participants souffrant de maladie chronique. Après trois heures de travail, quelle émotion de percevoir leur regard émerveillé lorsque leur lampe s’allume, comme étonnés d’être capables, eux aussi, de produire et d’offrir de la lumière à quelqu’un d’autre. Chacun a glissé un message d’espoir au fond de son bocal de verre comme une bouteille jetée à la mer. Par ce rituel à la fois technique et symbolique, ils ont pris conscience qu’aucune maladie ni aucun drame n’a le pouvoir d’atténuer la lumière en soi.
(à suivre)

En savoir plus

ISABELLE ALEXANDRINE BOURGEOIS
contact: isabelle@joyfortheplanet.org
* «Le Théâtre du Vécu»: Art, Soin, Education par J.-Ph. Assal, M. Durand, O. Horn. Préface Boris Cyrulnik.