En votant en masse pour le ticket CossEntente-PLR (formé par Philippe Zufferey et Claude Moinat), l’électorat Traîne-Gourdin (sobriquet des habitants de Cossonay) a clairement manifesté son désir de voir les trois forces politiques actuelles du Conseil communal représentées à l’exécutif. Rappelons que, dans cette commune, un second tour a été nécessaire suite à la démission de CossEntente d’Eric Hovsepian (candidat le moins bien élu de ce parti au premier tour et qui n’a pas souhaité retirer sa candidature). Du coup, pour le second tour, CossEntente (avec Philippe Zufferey) s’est associée au PLR (avec Claude Moinat) afin de former un ticket; de son côté, Eric Hovsepian s’est présenté seul sur une liste intitulée L’Entente indépendante.

Collégialité à la Municipalité

Dimanche passé, le taux de participation a logiquement chuté par rapport au premier tour, passant de 45% à 33%. Ont été élus: Philippe Zufferey (59.49%) avec 583 suffrages et Claude Moinat (55.51%) 544 suffrages.

N’est pas élu: Eric Hovsepian (38.06%), 373 suffrages. Dans le détail, il y a eu 995 bulletins rentrés, dont 40 blancs, 15 nuls; donc 980 bulletins valables.

La population a nettement suivi CossEntente dans sa volonté de faire alliance avec le PLR et Claude Moinat sait qu’il doit son élection à cette formation tout autant qu’à la confiance des électrices et électeurs: «La collégialité est à mes yeux la meilleure solution pour soutenir le travail d’une municipalité, dit-il. Nous aurons de gros dossiers qu’il faudra mener à bien, du vortex et autres mesures du Plan d’évacuation des eaux jusqu’à la création de la future association intercommunale de Vy-de-Mauraz. Je tiens à remercier l’Entente et le PLR pour leur soutien ainsi que l’ensemble des citoyen(ne)s qui ont choisi de soutenir un exécutif uni, collégial et dans lequel sont représentées toutes le sensibilités politiques au Conseil.»

Du côté de CossEntente, un sourire se dessinait aussi sur le visage de Philippe Zufferey, mieux élu de ce second tour. «À titre personnel, je tiens à dire un grand merci à toutes celles et ceux qui m’ont apporté leur vote. En ce qui concerne notre parti, je salue le choix responsable qui était celui de miser sur une alliance avec le PLR. Cela assurait d’une part une représentativité politique et, d’autre part, cela permettait à un candidat de valeur, Claude Moinat, de poursuivre son travail en tant que municipal. »

Une vision des choses confirmée par Florence Texier-Claessens, meilleure élue de CossEntente au premier tour: «En misant sur ces deux personnalités qui se sont toujours engagées à fond pour la commune, notre parti a produit une décision judicieuse, humaine et de fidélité à ses valeurs.»

Le perdant du jour, Eric Hovsepian nous a déclaré: «J’accepte le résultats des urnes, félicite les deux élus et leur souhaite plein succès dans leur travail. J’en profite pour remercier chaleureusement toutes les personnes qui m’ont fait confiance.» Et l’intéressé d’ajouter qu’il siégera au Conseil communal (où il a été élu le 7 mars dernier) en tant qu’indépendant, espérant que, dit-il, «d’autres conseiller(e)s me rejoindront.»

En principe, Valérie Induni sera élue syndique le 6 avril

Quant à la syndicature, les choses sont claires: d’ici au 6 avril, aucune autre liste ne devrait être déposée outre celle de Valérie Induni (Ensemble pour l’Ouverture). La candidate la mieux élue de ces communales 2021 à la Municipalité devrait donc succéder tacitement à Georges Rime et devenir ainsi la première syndique de Cossonay.

Pascal Pellegrino