Abbaye des Amis de Cossonay – Succès pour l’édition 2019

Abbaye des Amis de Cossonay – Succès pour l’édition 2019
15 Juil 2019

«Cette édition s’est déroulée magnifiquement. Je suis très heureux», confiait lundi passé Aurélien Despland, abbé-président de l’Abbaye des Amis de Cossonay. Il faut dire que la chance était de son côté: les orages annoncés pour la journée du dimanche ont eu la bienséance de ne pas se présenter. Résultat: le grand cortège dans les rues du bourg s’est déroulé sous le soleil avec de beaucoup de représentant(e)s de sociétés locales mouillé(e)plutôt par la transpiration que par la pluie!

L’édition 2019, ayant pour thème l’Ecosse, a débuté le 5 juillet avec une soirée tartare du Loch Ness à CossArena animée par Brice. Samedi se déroulaient les tirs, ainsi que des joutes écossaises. Le soir, on a dansé sur les tubes des années 1980.

Dimanche 7 juillet, le culte et le couronnement des rois s’est effectué, selon la tradition sur la place du Temple. Puis tout le monde s’est rendu à CossArena pour la partie officielle et le banquet, animé par l’Harmonie du Bourg et un Riquet Pasche qui s’est mué avec talent en major de table. Dans son discours, l’abbé-président Aurélien Despland a notamment remercié à l’écossaise son Conseil «Misters McMartin, McGuignard, McReymond, McBolay, McCharrotton, McRosset et McAbbé… non MacDespland». Il a ajouté que tout ce beau monde «portait le kilt traditionnellement, svp!»

«Les traditions , c’est important et nous devons nous battre pour que notre Abbaye perdure, a-t-il poursuivi. Hélas nous ne pouvons plus nous contenter d’organiser une fête de tir sans explications. Cossonay et alentours grandissent et il faut nous adapter. L’arme à feu n’est plus synonyme de protection et de bravoure, elle est bien souvent critiquée dans notre société. Cependant, nous garderons la cible, car le tir à l’abbaye c’est non seulement un sport, mais aussi la réunion de la population autour d’une fête symbolisant convivialité et partage.»

Il a remercié ensuite les deux commissions secondant le Conseil, soit celle des lots (Camille, Stéphane et Philippe) ainsi que celle de la déco (Mireille, Maryline, les Florence, Aline, Géraldine, Stéphanie, Anne et Virginie). Il n’a pas manqué de souhaiter la bienvenue aux neuf nouveaux membres de l’Abbaye et a remercié la société du Tir Franc de Cossonay qui a mis son stand à disposition. Septante-quatre membres sur les 161 que compte l’Abbaye ont participé aux deux séances de tir et ont obtenu d’excellents résultats. Au final, c’est Patrick Oppliger qui fut couronné 1er roi à l’addition des points (avec 281 pts). Michel Monney a été nommé 2e Roi au coup centré avec un 99 appuyé d’un 86. Quant à Patrick Bolay, il a été sacré Roi de la cible Perroquet (avec 417 points). La reine du Tir des conjoints fut une nouvelle fois Corinne Lipp (avec 400 points). La reine du Tir des enfants (avec 45 points) s’appelle Chloé Michoud. Elle est suivie par Laeticia Prol (41 pts) et Maeva Prol (41 pts).

La Gym gagne le concours des chars

Dans la partie officielle, on a noté que le député Sylvain Freymond a lui aussi porté le kilt avec élégance et que l’invité d’honneur, le député et directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs Georges Zünd, a félicité les gagnant(e)s du jour ainsi que le Conseil d’Abbaye pour sa parfaite organisation. Au milieu de l’après-midi, départ a été donné au grand cortège pour lequel de nombreuses sociétés locales avaient répondu présent avec humour, notamment la Jeunesse qui a présenté sa conception du sexisme moderne avec des filles déguisées en diable d’hommes et des messieurs vêtus en anges féminins! C’est la FSG Cossonay qui a remporté le prix de la meilleure participation.

Rendez-vous pour la prochaine Abbaye à Cossonay en 2022!

Pascal Pellegrino