La Route de la Joie – Episode 9

10 Juin 2018

 Episode 9: En chemin pour la Scandinavie, ma route a croisé à Amsterdam deux êtres d’exception, Nicci Schoemaker et Reinier Siijpkens, deux destins contrastés

Je suis partie à Amsterdam pour y faire un reportage, exceptionnellement planifié, sur un «musicien sur l’eau», l’enchanteur des canaux et des badauds, Reinier Sijpkens. Mais juste avant notre rencontre, Reinier m’a informée que nous devions reporter notre reportage de quelques jours car il devait s’occuper d’une amie gravement malade. Nicci Schoemaker est une jeune mère célibataire, maman d’un garçon de 10 ans et atteinte d’un cancer irréversible, selon les médecins.

Fidèle à l’esprit de Joy for the Planet (et à moi-même), j’ai proposé à Reinier de demander à son amie si elle était d’accord de quitter sa chambre d’hôpital pour vivre une journée à bord de Begoodee, avec son fils, afin de lui apporter un peu de joie, d’espace et de liberté.

Au final, cette excursion aura donné naissance à une amitié à vie et à une vidéo-témoignage d’une intensité incroyable dédiée à son fils Nick (voir le lien ci-dessous). Il s’agit d’un hymne à la vie, à la compassion et à l’urgence d’être soi avant qu’il ne soit trop tard. «Grâce à ce film, j’ai pu partager ma vérité, me voir belle et sortir momentanément du contexte anxiogène de ma maladie», m’a confié Nicci.

Celui d’où tout est parti: «Depuis cette vidéo et votre rencontre, la situation de Nicci prend une direction positive. Elle reçoit du soutien, de l’énergie et les informations dont elle a besoin pour mettre en place une thérapie «à sa manière», selon son intuition profonde», explique son grand ami, avec compassion.

Reinier est un «faiseur de joie» absolu. Au point où il a été fait chevalier par la reine des Pays-Bas pour toute sa bonté et générosité déployées depuis 30 ans.

Ce musicien multi-talentueux est aussi célèbre et adoré par des milliers de fans dans le monde qu’il est humble dans sa fragile et modeste embarcation musicale, construite par ses soins.

Avec une coquille de noix pour bateau, un orgue de barbarie, une trompette et des coquillages, il enchante des milliers de visiteurs chaque année avec ses sérénades de Rossini, Schubert, Chopin, Mozart ou plus «Jazzy»!

Son répertoire est aussi riche et varié que les cartons de musique perforés qu’il fabrique lui-même par milliers. Les notes de Reinier se déversent sur les âmes des hommes comme les confettis sur les mariés… Puissent-elles continuer à envelopper d’amour celle de son amie Nicci. ■ (à suivre)

Isabelle Alexandre Bourgeois – isabelle@joyfortheplanet.org